Le débat juif du moment est d’une grande complexité, car c’est un débat interne avec des oppositions. D’un côté un grand bloc qui veut faire corps avec la république française, de l’autre un grand bloc qui veut faire corps avec Israël, dans les deux blocs une fidélité courageuse et des frères qui s’aiment et se respectent et tous veulent le bien d’Israël et de la France. En vrai à parts égales car ils aiment le monde tout entier.

L’antisémitisme n’est pas la renaissance d’un moindre mal. C’est l’inacceptable ultime qui renaît.

La première grande faute est le fait que le monde tout entier ne comprenne pas l’universalité de la Shoah. La Shoah est pourtant le record de l’horreur humaine qui frappe les plus grandes victimes humaines avec le système le plus effroyable jamais élaboré.

La seconde grande faute est que nous n’avons pas fait bloc pour stopper la renaissance de l’antisémitisme. Nous avons été trop gentils, trop bêtes, trop lents, et même si des grands héros, tel le Crif, Goldnadel, Finkielkraut, et tant d’autres ont été parfaits, ils ont aussi été bien seuls et souvent décriés, c’est un scandale qui se conclut en drame.

C’est pourquoi je pense qu’il faut marquer le coup et être une génération héroïque; aider, bon sang, les futures générations à travers un grand NON catégorique et acharné.

Comme dans le travail classique de la psychanalyse, refuser le mal évident qui tente de devenir routine et saccage cyclique, qui contamine jusqu’à la moelle et fait de nous des semi vivants.

Au contraire, la lucidité est capitale, le combat tout pareil, nous somme le relai le plus important de l’histoire humaine, et nous devons protéger les futures générations de ce mal qui a trop duré et qui est une si grande injustice compte tenu du bien fondé de l’âme juive.

Regardons, la situation en France, est surréalistement macabre. Et on en fait une routine ? Une normalité ? Le gout classique de la vie dure ? Des collabos, des fachos, des nazis, des terroristes, des attentats, des petites filles de moins de 10 ans tuées à bout portant et qui n’émeuvent personne ?

Il faut avoir un cœur intelligent, d’accord ! Mais là, le cœur lui même manque. L’humanité devient une mauvaise bête pleine de haine et de cruauté, quel monde dur, tant et tant de gens au cœur sec, à l’âme fourbe et malade !

Il faut réagir, générer une immense action, élever haut de beaux symboles, écrire avec des lignes fortes et justes l’histoire et que le temps et les descendances nous contemplent et nous prennent en exemple. Soyons l’antidote éternel et salvateur, le grand NON au mal et le grand OUI au bien.

Moi, dans l’idéal, je voudrais que tous les Juifs quittent les pays européens qui redeviennent antisémites, qu’ils boudent ces pays, parce que NON, pitié NON, ce n’est pas un petit mal, ce n’est pas un mal ordinaire contre lequel on lutte, NON, NON, NON et NON, ne banalisons pas cette violence et ce racisme et redonnons à la vie le goût de son plein potentiel, ses horizons magnifiques, ces amoureux faramineusement joyeux et qui dès le premier baiser frôlent le miracle et la béatitude, ces naissances si belles et émouvantes, ces beaux visages où les rides prouvent la permanence des sourires. Redonnons à la vie son gout et sa beauté, délaissons le mal, impliquons nous pleinement dans le bien.

Partir est un NON plus catégorique que d’accepter de jouer le jeu macabre qui se dessine en Europe.

Je lisais hier une personne, Juive, censée, dire : JE RESTERAI, je serais la 5ème colonne de la France.

Franchement, c’est beau à entendre, mais quelle 5ème colonne ? Celle entre la première colonne centriste qui nazifie Israël sans complexe (même l’association des deux mots est une insulte abjecte qui ne devrait pas exister), entre la deuxième colonne du Front National dont on connait l’histoire et le passé trouble et son lot de surprises naissantes, ou encore entre la 3ème colonne de l’extrême gauche qui en plus de Nazifier Israël en se basant sur une stigmatisation nazie des Juifs dans la lutte des classes, réalise des happening Parisiens surprenants en défilant au coté du hamas et, comme s’il en fallait plus, la 4ème colonne Soralienne et Dieudonesque, qui tout simplement est du Nazisme 2.0 ou la haine des Juifs est non seulement débridée mais hilare, sorte de grimace exhibant des dents ? Et enfin, mon ami, mon frère, la 5ème colonne, bien seule et bien tard.

Voir les militaires devant les lieux culturels et scolaires Juifs est devenu normal. On a normalisé la rage, la haine, le péril, le danger.

Mamans juives françaises, même le plus débutant des pédiatres vous le dirait, ce n’est pas normal que votre enfant vive la pièce de théâtre adulte du plan vigipirate en allant à l’école ! Mais qui placerait son enfant dans un tel contexte ? Qui ? Surtout pas une maman juive.

Les enfants juifs en France ont une casquette sur la Kippa, ambiance James Bond 007, version James Bond 613. Celui qui veut réparer le monde n’a pas besoin de vivre dans les fêlures, il vit sur les cimes et triomphe depuis le bien, pour le bien.

Éduquer vos enfants, c’est depuis votre monde lucide d’adulte, les protéger de cet outrage violent, ce décor macabre de guerre et de terrorisme. J’en pleurerais. Le nivellement par le bas ne fonctionne pas, seul le nivellement par le haut fonctionne.

Arrêtez de regarder l’abime, construisez le grand pays céleste. Israël n’est pas parfait ? C’est à nous de l’aider bon sang ! Nous ne referons pas le jeu du nazisme européen 2.0, on a gagné déjà cette guerre, et choisissons le terrain cette fois ci, il s’appelle exodus 2.0 et bien d’autres faits forts !

Vous avez oublié ces héros qui ont fondé Israël, beaucoup sont morts en héros et vous, vous vous agglutinez aux bourreaux au lieu d’aller dans leur sens constructeur. Vous ne prolongez pas les actes des héros d’Israël comme il se devrait. Eux qui pourtant ont créé vos jalons tranquilles.

Bravo, oui, bravo, bien sur, d’être des citoyens Français courageux, luttant pour sauver la France. Mais voyez mondial, voyez long terme, voyez vos ancêtres et vos descendants. Demain, oui, car cela préfigure la délivrance, partout dans le monde les Juifs seront heureux, demain oui, mais aujourd’hui arrêtez d’être les disques durs externes, soyez le processeur optimal.

Certain disent que la classe politique trahie les Juifs, d’autres qu’elle est solidaire, mais n’agit pas ou trop peu, moi, je dis que même s’ils agissent, même de toutes leurs forces, cela prendra une à deux générations compte tenu du contre vent étourdissant.

Alors on reviendra dans une ou deux générations, promis ! Mais ce combat ne concerne pas les Juifs. C’est Israël le grand combat des Juifs, et si nous gagnons, nous offrons aux Juifs du futur un pilier surpuissant à l’échelle d’une grande nation et parmi les premières.

Il y a une humanité enfant, une humanité adolescente, et une humanité adulte. L’humanité enfant ne comprend rien, dictature, réflexe basique, monde binaire, tu voles je te coupe la main, ensuite l’humanité adolescente, tout dans l’apparat névrotique, exemple, Dieudonné, le cancre, qui fait des sales vannes cruelles, sur les bons élèves (eux plus mûrs) qu’il appelle bouffons, et la classe collégienne rit sans compassion, et le comique cancre fait le foufou avec le dirlo « Ou la la, il va me taper sur la tête, je suis un rebelle, zut, une heure de colle » et la classe qui rigole et les bons élèves qui passent une scolarité perturbée et puis, pour finir il y a l’humanité adulte, c’est simple, qui élève haut l’intelligence et pousse profondément les sentiments. Qui est responsable et sage. Qui porte sur son dos le monde. Qui dans un jeune crépuscule lit à ses bambins du Rimbaud avant même qu’ils ne comprennent afin de les immerger dans la haute culture et qu’elle devienne naturelle.

Demander aux Juifs de lutter main dans la main avec la France contre la renaissance de l’antisémitisme, c’est ne pas prendre en compte le besoin de convalescence. Soyons lucides, 70 ans après un génocide industriel on ne demande pas cela à des gens. C’est presque impoli, c’est macabre. C’est si injuste et triste. C’est comme proposer une centrale nucléaire à Fukushima. C’est comme augmenter le prix du blé en Éthiopie et au si tristement oublié Darfour. C’est comme proposer aux noirs américains des heures de bénévolat dans des champs de coton. C’est comme demander aux femmes si finalement elles pouvaient s’abstenir de voter. Nous ne rentrerons pas dans ce jeu ! Non, non et non, fini le traitement spécifique des Juifs vu à la baisse dans des intrigues scabreuses et malsaines.

N’ayez pas peur, des Juifs resteront en France, puisse leur assimilation ne pas rimer avec le déni judaïque. Mais ces Juifs accepteront de vivre au sein de l’antisémitisme, car encore une fois, quelles que soient les belles paroles et les actes, il y a la situation.

Eux, je l’espère, seront heureux de savoir qu’une grande partie des juifs français améliorent Israël, car ceux qui restent en France, peut être perdront, mais pas Israël. Le « Plus jamais ça » est une victoire par le refus. Le Am Israel Hai est une victoire par le OUI. Alors misons sur le positif.

Ne vous endormez pas dans le cauchemar Européen. Réveillez vous, et ne négociez pas une amélioration d’Israël, créez la.