« Israël parmi les nations est comme un cœur parmi les organes. Et comme les organes du corps ne peuvent même pas exister une minute sans le cœur, toutes les autres nations ne peuvent pas exister dans le monde sans Israël » Le Zohar, Pinkhas, article 152.

La tension sur la frontière entre Israël et Gaza, qui s’est matérialisée avec la Pâque de 2018, nous rappelle clairement que les ennemis d’Israël n’ont pas changé leurs plans.

Cela vaut aussi bien pour ses ennemis voisins directs que pour ses ennemis dans le monde entier, qui ont rapidement sauté sur l’occasion pour pénétrer à nouveau les médias et qualifier Israël d’« inhumain » et « oppressif ». Nous pouvons nous attendre à plus d’hostilité dirigée contre Israël si le peuple d’Israël continue de résister à l’unification.

L’État d’Israël est le reflet de son peuple juif résident. Le problème est qu’actuellement, il n’y a pas d’État d’Israël au sens de peuple juif unifié (le mot hébreu pour « juif » [Yehudi] dérive du mot pour « uni » [yihudi] [Yaarot Devach, Part 2, Drouch n° 2]). Il n’y a qu’un regroupement de groupes distincts.

Les guerres et les tensions avec les pays voisins unissent momentanément les habitants d’Israël contre un ennemi extérieur commun mais dès qu’une période de paix s’installe, les factions d’Israël retournent à leur lutte des unes contre les autres : gauche contre droite, religieux contre laïques, Ashkénazes contre Sépharades, pour n’en nommer que quelques-unes.

Les valeurs juives sont une question d’amour et de connexion

Afin de construire un État d’Israël authentique, nous devons d’abord rétablir les valeurs qui nous unissaient à l’origine en tant que peuple juif. Ce sont des valeurs initialement établies par Abraham et son groupe il y a 3 800 ans, c’est pourquoi il est considéré comme le père de la nation.

Il a posé les fondements de l’unité et de la connexion, dans lesquels « aimer son prochain comme soi-même » (Lévitique 19:18) et « l’amour couvre tous les crimes » (Proverbes 10:12) étaient les principes directeurs pour que ses adhérents vivent harmonieusement sous une seule tente, dans une seule connexion.

Nous n’avons pas besoin d’atteindre cet état d’exaltation d’amour et de connexion tout de suite. Si nous pouvons simplement accepter la volonté de commencer à aller dans une direction de transformation, nous pouvons alors commencer à nous organiser en tant que société juive authentique.

Quand Abraham a uni son groupe dans l’ancienne Babylone, ce n’était pas un groupe établi génétiquement, mais des gens qui se rassemblaient autour d’une certaine idée, et qui sentaient que l’amour envers autrui était la valeur principale à laquelle consacrer sa vie. Si l’intention est d’atteindre l’unité et la connexion avec d’autres personnes, on peut suivre le chemin qu’Abraham a pavé et entrer dans la tente de la paix et de l’harmonie.

Il est temps qu’Israël montre ses vraies couleurs

Si nous nous rassemblons ainsi sous un drapeau commun qui nous unit vers un but commun d’amour et de connexion, nous pourrons alors être prêts à faire face à tous nos problèmes actuels et futurs, et nous engager dans une construction mutuelle non seulement d’un peuple juif authentique, mais aussi d’un État bien établi.

L’État d’Israël sera fondé sur des lois qui servent à renforcer les liens d’amour entre ses habitants, des lois de connexion entre les personnes, les groupes, les factions, les âges et les sexes, qui visent à unir tout le monde, sans exception, en une seule société coopérative. L’État juif est un État qui se préoccupe de l’unité par-dessus tout, tout en permettant également l’expression la plus complète de l’unicité de chaque individu.

Une nation liée à la puissance supérieure de l’amour et de la connexion

En nous engageant dans cette entreprise mutuelle pour construire une nouvelle société positive basée sur l’amour et la connexion, nous serons capables de faire des pas de géant vers la réalisation de notre destin dont nos ancêtres rêvaient, pour devenir l’État d’Israël dans l’essence maximale du mot : « Israël » à partir des mots « Yashar El » (« droit vers Dieu »), une nation liée à la puissance supérieure de l’amour et de la connexion.

En réalisant une telle vision, nous servirons de modèle pour une société parfaite d’individus heureux et prospères qui partagent les valeurs les plus importantes de la vie, soit l’amour et la connexion. En conséquence, le monde absorbera l’atmosphère que nous allons répandre et les critiques à l’égard d’Israël disparaîtront.

Ceux qui protestent actuellement contre Israël, le boycottent, le calomnient et le haïssent seront les premiers à ressentir la transformation positive d’Israël. Ils sont le rappel constant qui met l’accent sur la division du peuple d’Israël. La haine d’Israël et du peuple juif ne fait que souligner le manque d’amour entre les juifs eux-mêmes.

La majorité des nations étaient favorables à l’établissement de l’État d’Israël au milieu du siècle dernier. Il représentait une opportunité pour l’émergence d’une nouvelle société d’amour et d’unité. Cependant, l’opportunité donnée au peuple juif de l’État d’Israël au cours des 70 dernières années pour construire une telle société arrive rapidement à sa date d’expiration. En conséquence, la vision du monde sur Israël et le peuple juif a pris une tournure négative.

Lorsque nous ne progressons pas dans notre mission, le monde nous discrédite. Peu à peu, nous nous faisons descendre de la scène, nous nous dissolvons comme n’importe quelle puissance mondiale qui a régné dans certaines périodes historiques. Cependant, puisque le bonheur et le bien-être des autres peuples dépendent de l’accomplissement du rôle d’Israël, alors, contrairement aux autres nations qui se sont élevées et sont tombées, que ce soit l’Allemagne, la Russie, la Grèce antique et Rome, Israël sera obligé de l’accomplir et de s’unir.

En mission pour unir le monde

Ces brefs moments où le monde nous presse et où nous nous réunissons sont des exemples de la façon dont nous devrions nous traiter les uns les autres tous les jours. Cependant, il n’y a pas de pouvoir unificateur durable dans un tel rapport puisqu’il est basé sur des causes externes. Afin de créer une société unifiée à partir d’un élément positif, nous devons créer une incitation à nous relier à un objectif élevé.

Même s’il ne restait qu’une poignée de Juifs sur Terre, ils seraient forcés de le faire car le monde ne les lâcherait pas. Notre mission est d’unir et, ce faisant, de permettre la diffusion de cette conscience unifiée et élevée à l’ensemble de l’humanité. Si nous travaillons sur notre connexion, alors nous pourrons attirer dans nos connexions la force positive et unificatrice qui se trouve dans la nature, permettant ainsi à cette force de se répandre et d’établir une nouvelle base pour une société de don, de connexion et d’amour.

Les générations précédentes ont abandonné parce qu’elles n’avaient pas les moyens de le faire

C’est aussi la société dont rêvaient les pères fondateurs du sionisme, y compris David Ben Gourion. Cependant, ils ont abandonné à un certain point, parce qu’ils n’avaient pas les moyens de réaliser leur vision d’une société positivement connectée. Cependant, aujourd’hui ces moyens sont disponibles et deviennent d’autant plus nécessaires, pour dépasser la division sociale qui s’intensifie et prendre une toute nouvelle direction positive et harmonieuse pour la société.