Ils sont juifs, israéliens ou pas, vivant dans le pays ou en dehors.

Ils ont comme tout un chacun, le droit d’avoir leurs opinions sur la politique israélienne et surtout celui de les exprimer…

Je parle ici des gauchistes de tout poil, des juifs « honteux » qui ont bâti pour certains, leur fond de commerce sur la haine d’Israël et de toutes ces ONG grassement financées par l’Europe et bien d’autres pays…

Il n’est pas ici question de stigmatiser leurs actions mais plutôt de tenter d’en comprendre les motivations et d’en inventorier les conséquences…

Permettez-moi tout d’abord de les différencier les uns des autres car tous ne sont pas à mettre dans le même sac ni ne poursuivent les mêmes buts !

En premier lieu, nous avons les militants de gauche qui, comme nous tous aspirent à la paix et défendent l’idée que nos dirigeants actuels ne font pas vraiment ce qu’il faut afin d’y parvenir…

La plupart préconisent un retrait aux lignes d’armistices de 1967 et le partage de Jérusalem qui deviendrait la capitale de deux états…

Ensuite, nous avons des activistes d’extrême gauche pour lesquels nous sommes des « colonisateurs » qui refusons tout accord permettant l’établissement d’un état palestinien et qui jouons « la montre » en construisant encore et toujours plus…

Puis nous avons ces « juifs honteux », antisionistes, qui ne nous reconnaissent pas le droit de vivre dans notre pays, qui vont, à l’instar d’un Shlomo Sand, jusqu’à remettre en cause l’histoire de notre peuple et sa légitimité au sein même de l’humanité…

Et enfin, je terminerai par ces ONG israéliennes qui n’ont d’autres buts que de calomnier et salir Israël à coup de propagande mensongère, de vidéos truquées, de mises en scènes grotesques et d’actions infondées contre nos soldats, nos enfants !!!

Pour les premiers nommés, je peux parfaitement comprendre leur point de vue et leur désir d’arriver à un accord final.

En revanche, ce qui me gène un peu plus, c’est leur absence de solutions afin d’y parvenir !

En effet, ils ne proposent rien d’autre que de céder sur tous les points sans rien obtenir en échange et pire, en acceptant des compromis sur la présence militaire israélienne sur les rives du Jourdain, ils concèdent une inacceptable hypothèque sur la sécurité d’Israël…

De plus, ils se permettent d’accuser les dirigeants de droite de va-t-en-guerre en occultant le fait que celles de 48, 56, 67 et 73 ont été menées par des gouvernements travailliste et que le seul et historique traité de paix conclut avec un pays arabe, en l’occurrence l’Egypte l’a été sous le mandat de Menahem Begin Z’L…

En ce qui concerne les autres catégories, je ne m’étendrai pas sur le sujet, ces gens sont tellement insignifiants et surtout si peu crédibles et méprisables en tout point qu’ils ne méritent pas plus d’attention que cela…

Par contre, pour ce qui est des ONG israéliennes telles « Betselem », « j.street », « j.call » et cie…, je pense qu’il serait grand temps pour nos politiques de droite comme de gauche, de prendre le problème à bras le corps et de voter une loi qui limiterait leur champs d’action et surtout qui donnerait à nos soldats sur le terrain les moyens de neutraliser leurs manoeuvres pernicieuses…

Enfin, il serait bon de rappeler à tous que pour faire la paix, il faut être deux et que l’histoire depuis la signature des accords d’Oslo a prouvé que les dirigeants israéliens n’ont jamais eu face à eux, d’interlocuteurs animés d’un réel désir de parvenir à un accord…

Sinon comment expliquer l’échec des négociations de Camp David entre Yasser Arafat et Ehud Barak qui avait accepté un retrait total de Judée-Samarie et la partition de Jérusalem, le tout refusé par le raïs palestinien de sinistre mémoire ?

Echec que Bill Clinton lui même avait entièrement attribué à celui-ci et qu’il avait d’ailleurs banni à vie des Etats Unis…

Comment expliquer ensuite la fin de non recevoir de Mahmoud Abbas à la proposition encore plus généreuse d’Ehud Olmert sous les auspices d’un Hosni Moubarak stupéfait et contrit de tant d’intransigeance ?

Comment faire la paix avec des gens qui se font la guerre entre eux ?

Comment faire confiance à des dirigeants palestiniens qui poussent aux attaques au couteau contre nos soldats et nos civils ?

En vérité, les dirigeants palestiniens ne sont pas intéressés par un accord de paix pour les raisons suivantes que j’avais exposé il y a quelques mois déjà :

Pourquoi tenteraient-ils d’obtenir un peu par la négociation quand ils peuvent maintenir le statu quo actuel et la manne des aides internationales qui va avec, tout en faisant condamner et sanctionner Israël ?

Pourquoi tuer la « poule aux oeufs d’or » puisqu’aux yeux de tous, ils sont les « victimes » dans cette affaire ?

Pourquoi devraient-ils gérer un budget national dont tout le monde sait que non seulement il ne sera pas viable, mais qu’en plus, il les obligerait à justifier les sommes perçues et stopperait net la corruption galopante qui sévit à tous les étages de l’establishment palestinien ?

Comment pourraient-ils lever des impôts et taxes alors qu’au jour de son inauguration, le premier centre des contributions (offert par la France) s’est vu détruire par des manifestants déchaînés à l’idée même du moindre prélèvement fiscal ?

Pourquoi faire la paix quand la guerre, la victimisation et l’orchestration de leur « misère » rapportent autant et à coup sûr ?

Pourquoi prendraient-ils la responsabilité d’être ceux qui auront trahi leur « cause » et leurs « martyrs » aux yeux de leurs congénères ?

Enfin et surtout, pourquoi signeraient-ils une paix qui sonnerait le glas de leur rêve chimérique d’un état s’étendant « du Jourdain à la méditerranée ».

Se sont toutes ces raisons qui me font dire que notre actuel gouvernement a raison de tenir la bride bien serrée sur le coup des dirigeants palestiniens et de ne rien leur lâcher sans une contre-partie sérieuse et viable pour notre pays…

Quant à ces personnes, objets de cet article,

TOUS CES GENS, TOUTES CES ORGANISATIONS CONSTITUENT, A N’EN PAS DOUTER, UNE SIXIEME COLONNE A L’INTERIEUR MÊME DE NOTRE PAYS, AINSI QU’A L’EXTERIEUR PAR LEURS RAMIFICATIONS ET AU TRAVERS DE LEURS ACTIONS A L’ETRANGER, LES RENDANT PLUS DANGEREUX ENCORE QUE NOS ENNEMIS PAR LEUR VOLONTE DE DIVISION DE NOTRE PEUPLE…