Le plus difficile de cette recette, c’est de trouver des harengs frais à Paris… Grâce à une adorable amie de YPT qui m’a passé le tuyau, j’ai pu en acheter une dizaine, au marché de Ménilmontant.

La dernière fois, nous avions parlé des harengs marinés. Le ShMALTs HERING, c’est très différent au goût et c’est une autre recette, mais encore plus simple à faire…

Commence également par vider et mettre tous les harengs dans le gros sel. S’il y en a, place la laitance (dans sa poche) avec les poissons sous le sel.

INGRÉDIENTS :
– 1 kg harengs frais, mâles si possible (pour la laitance)
– gros sel en grande quantité

MARINADE :
– 2 oignons en rondelles
– 1 litre d’huile (de tournesol, de préférence).

Après au moins 8 jours dans le sel, dessale les poissons à l’eau, copieusement. Note que si le sel conserve, il cuit aussi, et si tu aimes le hareng un peu cru, alors sale-le moins longtemps.

Étête les poissons, sépare les filets en suivant et sectionnant l’arête centrale, garde la queue. Place-les tête-bêche dans une terrine avec les poches d’œufs ou de laitance, ajoute les oignons en rondelles et recouvre le tout d’huile (de tournesol). C’est terminé ! Inutile d’ajouter quoi que ce soit…

Laisse reposer quelques jours, jusqu’à plusieurs semaines si rien ne dépasse de l’huile… Faut-il rappeler que le ShMALTs HERING se déguste sur du pain noir (beurré, pardon, j’ai oublié le beurre sur la photo) avec des oignons nouveaux et un petit verre de vodka…

La laitance peut se servir de même ou écrasée avec de l’oignon râpé.

www.cuisineyiddish.com