LOKShN (nouilles fraîches) et LOKShN KUGL “gâteau” de pâtes, sucré (et aussi salé)

• Une recette emblématique très simple, mais qui réclame une certaine dextérité : on jugeait les futures jeunes mariées sur leur aptitude à faire les LOKShN, les plus fins et délicats…

Les LOKShN restent un souvenir d’enfance marquant, un délice plus sentimental que gustatif que tu sers dans un bouillon de poule (ou de bœuf, qui leurs confère son goût) ou comme des pâtes ou en KUGL.

Aujourd’hui tu peux les faire à la machine ou les acheter prêts à l’emploi.

LOKShN, INGRÉDIENTS : pour 2 à 3 portions
– 100 g de farine pour 1 œuf
– un filet d’huile
– un peu d’eau si nécessaire
– 1 c à c de sel

Bats les œufs entiers dans un récipient avec huile et sel. Ajoute la farine en pluie jusqu’à obtenir la bonne consistance. Pétris à la main 10 min.

Abaisse la pâte au rouleau, étire-la en rectangle très finement et laisse-la sécher ¼ h. Farine-la et roule-la serrée. Laisse sécher et coupe des rondelles au couteau, déroule et aère bien les LOKShN. Cuis-les 15 min dans le bouillon (l’eau salée ou le lait pour de simples pâtes ou un KUGL).

• Recette traditionnelle, aux fruits, aux pommes de terre ou aux LOKShN, le KUGL, plus sucré ou plus salé selon que tu le sers en plat de résistance ou en dessert.

LOKShN KUGL “gâteau” de pâtes sucré-salé, recommandé pour ShUVES (MILKhIK)…

LOKShN KUGL, INGRÉDIENTS :
– 200 g de LOKShN (crus)
– ½ l de lait environ pour leur cuisson
– 2 pommes fruits
– 3 œufs
– 10 cl de crème fraîche
– 60 g de beurre dont 10 pour chemiser le moule (anti-adhésif si possible)
– 50 g de sucre en poudre
– 50 g de ROZhINKES (raisins secs)
– 1 c à c de cannelle
– 1 c à c de sel

Mets les ROZhINKES à tremper une heure dans du rhum. Épluche, épépine et coupe les pommes et en dés. Fais cuire les LOKShN dans le lait et égoutte-les. Fais fondre le beurre dessus en les remuant. Bats les œufs, incorpore et mélange bien tous les autres ingrédients. Préchauffe le four à 150 °C. Chemise le moule, verses-y l’appareil en une fois puis enfourne pour ¾ h en surveillant bien : le KUGL doit rester souple. Démoule à froid et retourne pour servir.

Pour la version FLEYShIK, plus salée, remplace le lait par du bouillon, les laitages par de l’huile, le sucre par de l‘oignon émincé blondi dans du ShMALTs, et la cannelle par de la muscade… Et conserve les autres ingrédients (LOKShN, œufs, pommes et ROZhINKES).

www.cuisineyiddish.com