La Hongrie apporta des couleurs à notre cuisine yiddish avec ses aubergines, courgettes, piments, poivrons, etc. et son paprika bien sûr… Une recette de saison (d’automne) ?

Les traités de Westphalie, en 1648, mirent fin à la guerre de Trente ans en partageant l’Europe de l’Est entre les trois grands empires : russe, prussien et austro-hongrois, ce dernier comptera alors le plus grand nombre de Juifs ashkénazes par l’annexion de régions notamment polonaises (comme la Galicie). La Hongrie fut partie prenante de l’Empire des Habsbourgs où le statut des Juifs fût toutefois plus supportable que dans l’empire tsariste.

INGRÉDIENTS pour 6 personnes :
– 3 livres de bœuf à braiser maigre
– 50 cl de bouillon de bœuf
– 1 kg de pommes de terre
– 3 carottes (option)
– 2 oignons
– 2 c à s de ShMALTs plus un filet d’huile
– 3 tomates pelées
– 3 c à s de paprika doux
– 2 gousses d’ail
– 1 petit piment rouge
– 2 feuilles de laurier
– sel et poivre

Coupe la viande (macreuse, par exemple) en gros morceaux.
Dans une grande cocotte, fais revenir les oignons émincés puis la viande sur toutes ses faces dans le ShMALTs et l’huile pour les faire dorer ensemble.

Verse alors le bouillon. Pèle les tomates, coupe-les en dés, ajoute l’ail écrasé, le laurier, le paprika, sel et poivre et cuis 3 heures à frémissement.

Épluche pommes de terre et carottes, coupe-les en quarts. Ajoute-les dans la cocotte ¾ h avant fin de cuisson. Tu peux aussi choisir de cuire les pommes de terre à part.

Sers chaud, dans une assiette creuse. Tu dois garder assez de jus pour une petite louche par personne : le goulasch est une soupe.

www.cuisineyiddish.com