Eric Zemmour veut sauver la France du suicide et « déconstruire les déconstructeurs. » Le 1er juin 2016, à la Synagogue de la Victoire, il dit : « En 1806, quand Napoléon écrase les prussiens à Iéna, ils réorganisent l’État et l’armée en copiant l’Empereur et prennent leur revanche en 1813. En 1870, Bismarck écrase Napoléon III, l’université française de Renan imite les allemands. En 1940, « on se dit » la démocratie et les juifs ont fait perdre, la France. »

Non, bien sûr que non. Napoléon avait le Télégraphe Chappe ; Clémenceau, les Chars Schneider CA1 et Renault FT ; Hitler, les Focke-Wulffe Fw 189 et 190 et Pétain, les Marcel Bloch MB 174 et 152. La Forclusion du Nom-du-Père des avions Dassault traumatise depuis les historiens dont la mission impossible « ne cesse plus de ne pas s’écrire ».

En 1940, la guerre est perdue. Le général Udet, Cordua de la Generalluftzeng- meister et Kurt Tank des usines Focke-Wulf commandent 200 MB 174, meilleur avion d’espionnage de France au bureau d’étude de Marcel Bloch, Bordeaux Aéronautique. Pour la presse d’extrême droite (Gringoire, Au pilori et Candide), ll est responsable de la débâcle. Enfermé à Pellevoisin puis à Vals-les-Bains, il remet à Claude de Cambronne, son associé qui est aussi mon grand-père, une lettre aux élèves de Sup’Aéro :

« Mes chers camarades, si l’heure est difficile, ne désespérez pas de l’avenir. »

« Après cette guerre où les bateaux, le matériel roulant, les avions commerciaux auront été anéantis, l’aviation commerciale connaîtra un essor inouï car elle remplacera la plupart des moyens de transport. »

« Nul doute que le gouvernement de l’État français, dans une Europe reconstruite, saura conserver à notre pays la part de production aéronautique qui revient à notre technique et à notre position géographique dans le monde. »

« Président de votre Association, je reviendrai un jour me placer à côté de vous et mon concours amical vous sera comme toujours acquis. »

L’Armée de l’air de Vichy utilise les intercepteurs MB.152, en zone non-occupée, et les avions d’espionnage, MB.174 en Afrique du Nord avant sa dissolution par la Luftwaffe qui s’entraîne à la chasse sur 173 MB.152. Claude de Cambronne, secrétaire général de la Société des avions Marcel Bloch, devient représentant en Zone libre de Bordeaux-Aéronautique.

Le Focke-Wulf Fw 189 Uhu, l’avion d’espionnage allemand est produit à Bordeaux-Merignac, en France occupée. En avril 1945, il relance le projet du BA 30, réalisé par Bordeaux-Aéronautique, qui devient le Dassault MD 312 Flamant. La guerre ne se gagne plus au sol depuis mais dans les airs.

Aujourd’hui, le Mitsubishi X-2 japonais, le Lockheed Martin F-35 américain et demain le furtif Dassault nEUROn français sont les descendants du MB 174 et du Focke Wulf 189.