medisance-300x231

Pour libérer nos trois enfants, on organise des Téhilim, le prélèvement de la pâte des Hallot, des études de Thora, de belles actions, mais ce que nous avons oublié avant tout, c’est de CESSER LA MÉDISANCE entre nous et spécialement sur Facebook.

Cette haine qui n’existe qu’entre juifs, cette jalousie qui ronge certains qui ne peuvent s’empêcher de parler mal de personnes qui ne se connaissent même pas. Ce ne sont pas des arabes, ni des nationalistes d’extrême droite ou des racistes qui sont la cause de cette haine, mais des juifs de même bord, avec ou sans kippa, homme ou femme de tous âges , de droite ou de gauche, qui n’hésitent pas sur Facebook à détruire une personne , ses actions, et sa famille en l’occurrence car ils ne partagent pas les mêmes idées, ou pensent réfléchir mieux à cause d’un égocentrisme pathologique.

Facebook peut- être à la fois un moyen de diffuser, de communiquer, et de nombreuses personnes ont compris les limites à ne pas dépasser sur ce réseau social,  mais malheureusement il est aussi aujourd’hui un moyen de médire l’autre, car cachés derrière un écran, nous pensons être protégés.

La solidarité au sein de la communauté est absente, au sein de la famille elle n’existe presque plus et au sein des couples, elle est hésitante. Aujourd’hui, il faut mettre nos rancœurs, nos colères, nos incompréhensions de coté, et se maîtriser pour stopper cette haine et cette jalousie .

Apprenons à juger l’autre positivement, et, si nous ne sommes pas d’accord avec une personne, ne nous servons pas de Facebook pour lui faire honte et la médire. Respectons les Maîtres de la Thora, tout comme nos soldats, sur ces réseaux sociaux, il est impensable de parler de rabbanim comme des sous- hommes, respectons- nous.

Le temple de Jérusalem a été détruit à cause de la médisance, soyons prudents. Aujourd’hui, cette faute nous fait tomber devant nos ennemis, et aujourd’hui nous payons les frais de cette assurance de soi, qui nous est en chacun de nous.

Notre peuple doit être uni, non pas quand les catastrophes arrivent et les guerres mais, avant que les larmes des mères ne coulent devant le corps de leurs enfants. Notre peuple doit se réveiller et cesser de parler de l’autre, restez nobles, ayez de la retenue, c’est notre plus grande arme contre ceux qui nous haïssent.

Ce soir , il est temps de renouer avec votre famille, votre mari, votre femme, vos enfants, et retenir sa langue. Que nos efforts pour éviter de parler mal d’autrui, soient pour le mérite de ces trois enfants, que leur libération soit proche, et qu’ils rentrent rapidement dans leur maison, prés de leurs parents.

Que D…protège le peuple juif, que D….délivre nos enfants .

La morale commence par soi même : je présente mes excuses à toutes les personnes à qui je n’ai pas pris le temps de répondre avec sagesse.