31 juillet 20 h : alors que ,nous attendions des nouvelles du grand rassemblement de solidarité des Juifs de France avec Israël devant l’Ambassade de ce pays, voilà que nous apprenons à « la Une » des journaux d’informations de TF1 et France 2, sans oublier BMFTV et ITélé, que le grand sujet d’information est la mise en accusation de la LDJ (Ligue de Défense Juive) et sa dissolution par le Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui semble confirmer que cette éventualité est à l’étude.

On a enfin trouvé un bouc émissaire !

Cela nous rappelle une fable de La Fontaine « ce pelé, ce galeux, d’où venait tout leur mal…».

SIONA ne connaît pas la LDJ et n’a jamais eu de contact avec cette organisation. Mais en faire « la Une » des infos est un véritable scandale, une volonté de détourner le vrai problème qui est le climat insupportable de l’antisémitisme en France, c’est une ignoble manipulation tendant à exonérer tous les voyous de la République, tous ceux qui ont agressé des Juifs, ont tenté d’envahir des synagogues à Paris et en banlieue, se sont livrés à ce qu’on peut appeler « des pogroms ». En fait, on essaye d’expliquer qu’on a trouvé le responsable de toutes ces dérives et bien c’est la LDJ !

De qui se moque-t-on ?

Il est évident que si cette organisation a commis des actions contre la loi, elle doit être poursuivie.

Mais nous demandons que toutes les associations qui ont commis des actes contraires à la loi soient poursuivies et sévèrement condamnées.

Nous parlons de la pléthore d’associations antijuives et pro palestiniennes qui essaiment les manifestations à Paris où fleurissent les panneaux antijuifs et anti-israéliens : France-Palestine, Euro-Palestine, CAPJPO……

Doivent également être poursuivis ceux qui ont organisé et encouragé les manifestations interdites, en particulier le NPA et son leader charismatique Olivier Besancenot et il n’est pas le seul…

Il faut aussi demander des comptes aux partis de gauche, à certains verts, à certains députés socialistes qui ont parrainé toutes ces manifestations, sans oublier les ignobles Soral et Dieudonné qui ont dépassé toutes les limites de la loi, sans franchir la porte d’une prison.

Le respect de la loi oui, mais le respect de la loi pour tous.