Le rapprochement entre Israël et l’Afrique prend de plus en plus d’ampleur. Après les visites très réussies du Premier ministre en Afrique, c’est la Knesset qui va bientôt donner voix à ce retour des relations israélo-africaines.

Pour la première fois dans son histoire, la Knesset va accueillir en même temps les présidents de parlements de sept pays africains: le Cameroun, le Rwanda, la Ghana, la Tanzanie, l’Ouganda, les Seychelles et le Sud-Soudan.

A noter que le Rwanda est le seul parlement au monde où les femmes sont majoritaires et il sera représenté par sa présidente Mme Donatille Mukabalisa qui donnera une conférence sur la promotion des droits de la femme. Depuis 1949, la Knesset avait accueilli une seuls fois deux présidents de parlements en même temps !

Le président de la Knesset Yuli Edelstein s’est dit « très ému à l’approche de l’un des moments les plus marquants de son histoire ». Il a souligné l’importance politique et économique de ce rapprochement opéré par Binyamin Netanyahou avec le continent africain.

Les présidents des parlements auront des entretiens avec des députés de tous les groupes représentés à la Knesset. Au programme de ce séjour entre autres, des conférences sur des questions communes aux parlements ou aux relations israélo-africaines. Parmi les interventions importantes, une conférence du député Avi Dichter (Likoud), président de la commission des Affaires étrangères et de la Défense sur le thème des « Défis communs à Israël et à l’Afrique dans le domaine de la lutte antiterroriste ».

Les invités africains seront également reçus par le président Reouven Rivlin et le Premier ministre Binyamin Netanyahou, ils visiteront des entreprises de high-tech, de cybernétique et d’agriculture, et se rendront dans différents sites tels que Yad Vashem, la Ville de David, le Kotel, les Tunnels du Kotel, la Via Dolorosa, le St. Sépulcre et seront reçus par le ministre de la Protection de l’environnement Zeev Elkin, également en charge de Jérusalem.

Depuis son entrée en fonction, le président de la Knesset Yuli Edelstein a entrepris des rapprochements avec une vingtaine de parlements à travers le monde et signé de nombreux accords de coopération. Un département a même été créé à la Knesset pour centraliser tout le dossier des relations interparlementaires.