Le taux d’attaques antisémites explosent en Europe dernièrement, aujourd’hui en France à Créteil, hier samedi 24 mai à Bruxelles capitale de la Belgique, faisant quatre morts.

Il y a peu prés deux ans le massacre de Toulouse encore en France, il y a peu près deux mois un professeur de confession juive prés du Tib’s à Paris, cela ne s’arrête pas…

Aux Etats Unis à Brooklyn des juifs aussi se font frapper dessus sans aucun motif. En Ukraine les juifs vivent dans la peur à cause de l’instabilité politique. Un monde qui s’écroule.

En ce moment en France le film  »24 jours » nous raconte l’assassinat horrible de Ilan Halimi mort, tué, déchiré, brulé car il était juif, en France en 2006.

Nous n’allons pas nous réveiller demain en sachant qu’il n’y aura plus jamais de crime contre les personnes de confession juives, non malheureusement pas. Ce peuple, cette nation, cette culture, cette terre en faite aucun terme ne peux designer le peuple juif si ce n’est qu’il est présent depuis la nuit des temps, un peuple voué à la haine et au blâme.

Cette haine est transmise depuis la télévision, les reportages, les imans des mosquées d’Europe, les jeunes des cités aussi bien de France que de Belgique, et bien sur surtout depuis les territoires disputés de Judée Samarie que la plupart des gens sur le globe appelle la Palestine, cet état qui n’a jamais existé qui s’est subitement réveillé après les guerres qu’Israël a du faire pour sa survie contre les pays voisins arabes, Jordanie, Syrie, Liban et Egypte.

Comment Israël peut changer la donne sachant qu’il y a 14 voir 15 millions de juifs dans le monde, avec aucun véritable allié, et plus d’un milliard de musulmans qui haut et fort scandent « Mort aux juifs », dans leurs mosquées et lors de leurs grands rassemblements publiques.

Il est très difficile de changer une idée surtout si elle est véhiculée par de veilles légendes urbaines basées sur une haine veille de milliers d’années.

Hitler avait déjà commencé, Voltaire en était un des maitres en France, aujourd’hui le « comique » Dieudonné s’en donne à cœur joie.

Je n’ai pas de solution mais il faut que nous agissions tous ensemble pour détruire cette haine sans avoir peur des conséquences. Oui, il faut agir sans plus attendre, car ces crimes sont de plus en plus nombreux.

Il ne faut pas vivre avec ça et pas un jour de plus, nos libertés sont bafouées, une violence qu’ils sèment partout, pour nous briser, briser notre amour les uns envers les autres. Nous seuls sommes capables de changer la face de ce monde.