Mahatir Mohamad, chef du gouvernement malaisien a déversé une nouvelle fois son obsession antisémite. La Malaisie est membre du conseil des Etats islamiques et refuse à Israël le droit d’exister.

Habitué à éructer de telles immondices antisémites sur les médias nationaux et alliés à la haine de l’Etat hébreu, le Premier ministre malaisien s’est vu offert par la chaîne britannique -la BBC- une audience cette fois internationale.

«Juifs aux nez crochus», contestation du nombre des victimes de la Shoah, telles sont deux des nombreuses injures, insultes et diffamations proférées par Mohamad. Ces propos diffamatoires et injurieux portent gravement atteinte à l’honneur et à la mémoire des victimes de la Shoah, de leurs familles et de leurs descendants. Ils constituent de surcroît une violation de la réglementation internationale antiraciste et des principes organiques des Nations-Unies (ONU) dont la Malaisie est membre.

Enfin, ils permettent aux Etats dont les lois pénales punissent ces délits d’engager des poursuites de procédure universelle à l’encontre des thèmes et des termes à caractère aggravé d’antisémitisme.

La conscience universelle, les institutions internationales, les peuples épris de liberté, les personnes et groupes de personnes atteintes directement ou indirectement par les injures et les diffamations de ce curieux chef de l’Exécutif malaisien attendent des Etats démocratiques de la planète et des organes de l’ONU une réaction unanime, une condamnation certaine et réprobatrice et les mesures de Droit que la situation exige.

Une absence de réaction ou des atermoiements des Etats démocratiques seraient compris par les victimes des propos de ce Premier ministre délinquant comme un nouvel abandon des principes sacrés du Droit international public, du Droit humain et du respect dû à la réglementation internationale y afférent.

Elle ne manquerait pas d’être interprétée par le délinquant dont s’agit, par les régimes de même nature et les antisémites à travers le monde comme un encouragement politique, diplomatique et juridique à poursuivre leurs atteintes en toute impunité.