Messieurs qu’on nomme Grands,
D’Israël je vous fais une lettre,
Que vous lirez peut-être….

Vous, les Grands de notre Peuple,
Vous, les philosophes et les penseurs,
Vous, les analystes et psychanalystes,
Vous, les journalistes et les pamphlétaires,
Vous, les juges et bien sur les avocats,
Vous, les instituteurs, professeurs ou bien directeurs,
Vous, les créateurs, peintres, musiciens et peut-être sculpteurs,
Vous, les écrivains, comédiens ainsi que les acteurs,
Vous, les politiques ou encore les révolutionnaires,
et bien sur,
Vous, les rabbins et grand rabbins,
Vous, les guides spirituels et les visionnaires,
Tous,
Juifs et juives, Ashkénazes ou Sépharades,
Descendants de ces générations qui vous ont précédés,
Persécutées torturées, déportées,
Et pour certaines presque exterminées,
Ils étaient dhimmis,
Rescapés et Enfants Cachés,
Maillons d’une seule chaine,
Un seul Peuple,

Ils ont traversé l’histoire,
Jusqu’à vous…

Où êtes vous…?

Je cherche en vain votre réflexion,
Vos pensées et surtout vos actions,
Vous vous exprimez pourtant sur les plateaux de télévision,
Et pérorez au micro dans les manifestations,

Après Ilan Halimi, les assassinats de Toulouse et de Belgique, les agressions et violences contre les juifs, ainsi que les manifestations antisémites sous les drapeaux du Hamas,
Vous analysez, décryptez, écrivez et vous interrogez sur :

« La renaissance de l’antisémitisme, la haine des juifs, la judeo-phobie et bien sûr l’incompréhension des Nations vis à vis D’Israël et sa légitimité remise en question »
Vous vous adressez à qui?
Aux Gouvernants et aux decideurs qui même s’ ils le souhaitaient ne peuvent rien ni pour vous ni pour eux, aux autres « l’opinion publique  » qui s’ en f… comme de l’An 40, sans humour ?

Aujourd’hui Israël est en guerre, les habitants du Sud en exode et les roquettes pleuvent sur tout le pays envoyant tout le monde aux abris et un enfant est mort,
Nos soldats, nos enfants, nos héros se sont battus pour nous défendre et beaucoup sont morts au combat,

Je ne parle pas des dévastations, nous sommes tous conscients des miracles quotidiens qui nous sauvent chaque jour,

Il est temps d’arrêter votre blabla, posez-vous les vraies questions, montrez le chemin, soyez des Eclaireurs,
En un mot adressez-vous à vos frères et soeurs, re-dites leur que notre Peuple est unique, fort, combattant et insoumis et que en 40 justement, si ces paroles avaient ete prononcées, peut-être ma famille n’aurait-elle pas fini à Auschwitz. ..

Pour finir, Messieurs qu’on nomme grands,
Contrairement au Déserteur,
Battez-vous,
Soyez Juifs,
Et redevenez des Hébreux. ….