On ne compte plus les années où la simple évocation d’Israël entraîne irrémédiablement l’obligation de parler des Palestiniens, du conflit, de l’occupation et j’en passe. Mais d’où vient ce phénomène ô combien désagréable qui nous oblige à parler de nos voisins lorsque l’on veut parler de soi ?

Je n’ai pas de réponse mais j’avoue en avoir un peu ma claque ! D’autant que je vois cela s’amplifier au point de devenir une sorte d’axiome chez nos frères de France voire du monde. Si vous voulez parler d’Israël, vous devez parler des Palestiniens. Si vous voulez montrer Israël, vous devez montrer la Palestine.

Sinon… Sinon quoi ? « Sinon, les personnes que vous invitez se verront vilipendées par leurs entourage pour avoir donné préférence à Israël et oublié la cause palestinienne, et ils ne viendront pas. Vous aurez donc perdu l’occasion et la possibilité de défendre la cause d’Israël auprès de ces personnes ». Tout le monde aura compris que nous parlons ici de la visite de non-juifs organisée par des Juifs.

Bon ! Je cherche une explication à cela et je me dis que c’est peut être parce que nous sommes en guerre avec les Palestiniens ? Mais alors, il faudrait aussi proposer à ces personnes un petit tour au Liban, en Syrie ou alors en Turquie afin qu’ils comprennent mieux ce que nous sommes.

Est ce que lorsque vous invitez quelqu’un chez vous, vous lui faites visiter la maison de votre voisin afin qu’il comprenne à quel point la vôtre est belle et bien rangée ? Est ce que cette personne doit dîner chez votre voisin pour apprécier le repas que votre charmante femme s’est décarcassée à préparer pendant des heures ?

Que nenni !

Ma maison est belle, bien plus belle que toutes celles du lotissement ! Et puisque je ne parle pas à mes voisins depuis qu’a éclaté une sombre dispute sur les limites de nos jardins respectifs, je ne vois pas l’intérêt que leur présenter mes amis ni même ceux qui prétendent seulement l’être.

Les Palestiniens veulent un Etat ? Avec plaisir ! Je trouve même qu’il est temps qu’on le leur donne cet Etat et la totale autonomie avec ! Parce que jusqu’à présent, ils se contentent de geindre et de se plaindre d’Israël parce qu’il leur manque de l’eau, de l’électricité et tant d’autres choses… Mais n’y a t’il au monde qu’Israël pour leur fournir ces produits ô combien essentiels j’en conviens ? Les Egyptiens ou les Jordaniens ne pourraient-ils pas faire preuve d’un peu plus de compassion et servir de fournisseurs privilégiés ?

Mes connaissances historiques étant limitées, je n’affirmerai pas de choses dont je ne suis pas sûr. Pourtant, il ne me semble pas que les Egyptiens, les Syriens, les Libanais ou les Jordaniens aient subvenus aux besoins du tout nouvel état hébreu après sa création ou après les diverses guerres…

Israël par contre a continué à fournir de l’électricité à Gaza ainsi que des tonnes de matières premières alors qu’une pluie de missile s’abattait sur le pays (pour ne citer que la période la plus récente). Que nos détracteurs nous excusent de ne pas livrer à Gaza des produits pouvant servir à construire des tunnels ou des missiles n’ayant pour objectif que la mort et la destruction.

Bref, pas besoin de m’étendre comme une mauvaise confiture sur une tranche de pain rassis. Nous Israéliens, voudrions vivre notre vie comme nous l’entendons sans qu’à chaque instant on nous rebatte les oreilles avec nos voisins. Et comme le disait Florian, « chacun chez soi et les moutons seront bien gardés ».