J’ai rencontré olivier Rubinstein à Tel-aviv.
Il n’a pas fait «  l’alya », mais il y vit provisoirement.

Il est le conseiller de coopération et d’action culturelle – Cocac et le directeur de l’Institut français d’Israël.

Entre deux pays, la France et Israël, être juif se vit autrement.