Anne Gorouben, artiste plasticienne, peintre dessinant, écrivant, se constitue une « autobiographie parallèle » …

« Pour moi une appartenance indicible, un sentiment existentiel, (…), je suis juive sans religion, avec un grand chagrin de ne pouvoir accéder à une culture du Talmud, des textes.»