« Je crois que c’est quand on n’est pas pratiquant que l’identité juive vous colle à la peau »