En mémoire de Simon Veil. Une femme courageuse qui portait la couronne de Jérusalem sur sa tête avec fierté et passion.

Je suis une femme juive libérale en France. Je suis également une femme laïque Tel avivienne de naissance. Entre les deux identités, il n’y a pas de conflit : je garde la tête aussi pluraliste que possible et embrasse l’autre, comme Revital. Non seulement parce que je suis obligée moralement, mais parce que je préfère embrasser que combattre.

Simple , Ahhh ??? J’essaie d’être une bon amie, une femme raisonnable et de suivre les valeurs que mes parents m’ont données. Pendant la prière de Amida dans la synagogue (oui suis souvent la), j’imagine Jérusalem plutôt que j’imagine Dieu, parce que je manque à mes amis et non seulement aux lieux saints (y compris le marché Mahane Yehouda)

Mais je respecte en même temps ceux qui prient que Dieu les remarque, leur donne des mots, ouvre leur bouche, apporte la pluie ou le soleil ou la santé. Enfin nous souhaitons tous la même chose. Un monde meilleur pour nous et pour ceux que nous aimons.

Maintenant, je suis également éducatrice et je refuse d’accepter que, dans certains endroits du monde, Jérusalem, Marseille, où que ce soit, la stupidité va gagner et que le judaïsme pluraliste sera encore considéré comme une maladie.

Jérusalem représente la belle couronne du peuple juif, une couronne qui passe de génération en génération. Les Juifs de différentes origines et affiliations sont toujours très fiers de la porter. Egalement cette ville construite de pierres et sa pierre la plus précieuse est sa diversité humaine.

M. Netanyahou ne peut pas porter la couronne de Jérusalem et enlever quelques-unes des pierres précieuses juste parce qu’il veut plaire certains des ses partenaire dans la gouvernement israélien. Nous en Israël sommes toujours fiers de dire que Jérusalem est pour tous, juifs, chrétiens, musulmans, et séculières malédiction de toutes les affiliations du judaïsme.

Mettre en doute la place pour les femmes près du Kotel, doutant des conversions de ceux qui sont fidèles à notre religion que beaucoup de nombreux juifs qui sont nés à travers la halakha [loi juive]. Tout cela est une insulte majeure à nos valeurs, comme tolérant et éclairé. En outre, il est une déclaration stupide pour l’avenir qui gardera le judaïsme comme une religion très isolée, portée par quelques-un seulement.

Jérusalem est pour moi la ville de mes meilleurs amis. Dans la liste des lieux saints, je considère le salon de la famille Sasson comme très important. Je ne laisserai personne décider pour moi ce qui est sacré, si c’est le Marché de Mahane Yehouda, le Kotel, la Knesset ou le Salon de mes amis.

Jérusalem devrait être un lieu sacré pour ceux qui souhaitent être dans ses bras. Et Netanyahou devrait lire plus Yehoudah Amichai et David Grossman afin de ne pas élever la colère de Dieu

J’ai écrit ma propre prière d’Amida. Je pense que chacun doit être respecté pour son Amida et pour sa compréhension de son identité.

עַקְרָב

שְׁלוֹשָׁה צְעָדִים
אָחוֹרָה
וּשְׁלוֹשָׁה קְדִימָה
דוּמִיַית הַצּוֹעֲדִים
כְּאִלְּמִים
לְעֶבְרֵךְ יְרוּשָׁלַיִם.
בְּעֵת עֲמִידָה,
נוֹתָרִים
נְטוּעִים בַּדִּמְיוֹן,
כָּפוּת רַגְלֵיהֶם
כְּמֵהוֹת לִתְנוּעָה
אַךְ לַשָּׁוְא.
בֵּין מֵשִׁיב הָרוּחַ,
לְמוֹרִיד הַגֶּשֶׁם,
אֲנִי זוֹרַעַת טְלַלִים
בְּדִמְיוֹנִי
וּכְמוֹ עַקְרָב
הַיּוֹצֵא
מִן הַיָּם,
אֲנִי צוֹעֶדֶת במַקְבִּילִית
לְיוֹשְׁבַי בֵּית הַכְּנֶסֶת,
מַמְתִּינָה לְיָדְךָ
שֶׁתֵּלֵךְ עִמִּי.
רויטל ברגר שלומן 26.6 פריז

Crabe

Trois étapes
en arrière
Trois en avant
Le silence des marcheurs
comme muets
vers toi, Jérusalem.
Temps d’Amida
en restant
plantés dans leur imagination,
leurs pieds
souhaitent un mouvement
mais en vain.
Entre celui qui fait souffler le vent,
Et fait descendre la pluie.
Je sème la rosée,
dans mon esprit
Et comme un crabe
sortant
de la mer,
Je marche en parallèle
aux habitants de la synagogue,
en attendant que ta main
marchera avec moi.

Revital Berger Shloman

Pendant cette semaine bouleversante pour beaucoup des juifs pluralistes, la ville de Jérusalem pleure la folie de son premier ministre et la politique israélienne. En plantant le doute qui concerne les juifs reformes, contre «  Kirouv Levaavot  » Netanyahou répète un peur ancien  qui est arrivé d’un rupture dans notre peuple.

Je ne suis pas naïve, je sais qu’il y a des règles dans la politique, mais nous avons un beau livre qui s’appelle la Bible, qui montre une division similaire entre les rois de Yehoudah et d’Israël qui a entraîné la perte de la terre. L’exil de milliers d’années est la raison simple pour l’assimilation. C’est un processus naturel pour ceux qui vivent dans une société mixte, et ceux qui souhaitent encore rester juifs ne devraient pas être condamnés pour leurs désirs et leurs efforts de rester juif.

A cette semaine, je ne voudrais pas tomber dans cette fosse de la politique et la haine évoquée partout. Moi, je me souviens de la beauté rare de Jérusalem de ses magnifiques écrivains et de ses illustrateurs, depuis sa naissance comme une fontaine humble. Après tout, il n’y a qu’une Jérusalem, avec ses cheveux dorés et son cœur pavé par les pierres où ses nombreux amants marchent. Là où des fragments de son histoire sauvage sont placés sur sa couronne.

Yehuda Amichai, le géant, le seul de sa génération et le mien. Sa poésie m’accompagne comme beaucoup d’autres qui écrivent et veulent changer avec des mots, puisque j’étais une adolescente en train d’écrire à Tel Aviv… et plus depuis que je suis en exil et je cherche à expliquer aux gens la beauté de la langue de ma mère et de mon père.

J’ai écrit déjà 4 gestes à Yehuda Amichai. L’un des plus grands écrivains de la ville pour sa beauté, sa laideur et son caractère unique. Je ne peux pas les appeler des poèmes tout en lisant sa poésie, alors je les appelle des gestes. En son honneur, cela n’arrêtera jamais de briller comme sa ville.

Jérusalem pour moi et surtout des amis comme je l’ai écrit plusieurs fois. Elle est l’est, l’ouest et le sud et le nord du phénomène de la croyance en un seul dieu.

Elle respire dans des rythmes variés. Dépendant de la situation. Elle est mille nuits et un million de jours d’humanité. Elle est l’éruption de tous les sentiments humains sur une zone géographique qui n’est pas si grande. C’est une ville d’Erouv (un mélange) plus que jamais.

De ses lois intérieures, des créations originales, des parties internes qui saignent. Je me manque Meourav Yerushalmi (le plat de viande populaire et la soupe de Kuba Hamousta, je souhaite la réunion annuelle avec la ville, en août … alors je m’accroche à un menu d’été.

Mais je ne veux pas changer ou remplacer mes amis et ses pierres qui me parlent vivement chaque fois que nous visitons. Peut-on pouvoir écrire la beauté et la laideur comme Amichai, ou être fort et assez tolérant pour nous aider à faire face aux jours difficiles qui attendent.

ירושליים,
הלוואי והייתי יכולה לענוד אותך
כטבעת אירוסין
על אצבעי העירומה.
כמחרוזת פנינים
על צווארי קשה העורף.
ככתר בהט
על ראשי החפוי.
כחושן קדוש
על גופי העייף.
ירושליים,
הלוואי והייתי יכולה להתקשט
באבנייך הטובות,
הבוהקות בין חומותייך.
להתעטף בטלית זוהרת
על כתפיי הצנוחות
להתחבק עמך כאהובה נשכחת
תחת קשת,
לכסות בירושת מלכות,
את חוורוני המדמם.

Un geste à Amichai

Ô Jérusalem

Ah si j’avais pu t’arborer
Comme une bague de fiançailles
sur mon doigt nu !
Comme un collier de perles
sur mon cou à la nuque raide,
Comme une couronne d’albâtre
sur ma tête couverte,
Comme le saint pectoral
sur mon corps fatigué

Ô Jérusalem

Ah si j’avais pu me parer

de tes pierres précieuses
qui brillent entre les murailles
M’envelopper dans un Talit
qui fait luire son éclat
sur mes épaules tombantes
M’enlacer avec toi sous l’arc-en-ciel
comme une amoureuse oubliée
Recouvrir de l’héritage royal
la pâleur de mon sang qui saigne !

Revital Berger Shloman  / Traduction Marc Alain Ouaknin

No automatic alt text available.