Dans quelques jours s’achèvera mon mandat au Québec. Trois ans intensifs pendant lesquels j’ai fait mon possible pour développer et approfondir les relations entre Israël et le Québec.

Nombreux ont été les Québécois, de Rouyn-Noranda à Rimouski en passant par Alma et Saint-Eustache, qui ont fait preuve d’amitié et de compréhension à l’égard de mon pays et qui ont aidé à promouvoir nos relations.

Mais, pendant ce dernier mois, alors que mon pays était en guerre contre des fanatiques islamistes, les voix de ceux qui haïssent les juifs ici se sont mêlées à celles qui ne reconnaissent pas la légitimité de l’État d’Israël. Elles ont entraîné avec elles quantité de bien-pensants qui se sont laissé prendre au piège de la propagande islamiste et ne voulaient pas entendre les faits.

Oui, j’accuse ces médias d’avoir apporté au public une image biaisée de la situation, une image monochrome, où, au lieu d’expliquer la situation, on a diabolisé Israël. Cela est dangereux et contraire à toute éthique journalistique !

Certains médias québécois se sont aussi joints à ces voix. Oui, j’accuse ces médias d’avoir apporté au public une image biaisée de la situation, une image monochrome, où, au lieu d’expliquer la situation, on a diabolisé Israël. Cela est dangereux et contraire à toute éthique journalistique !

Permettez-moi de vous poser à mon tour des questions. Tout d’abord, pourquoi avez-vous foi dans le Hamas, foi en un mouvement djihadiste, islamiste et fondamentaliste issu des « Frères musulmans », qui dans sa charte prône la destruction de l’État d’Israël et l’instauration d’un État islamique palestinien sur toute la terre de l’ancienne Palestine mandataire ? Ce mouvement est idéologiquement proche d’al-Qaïda, de l’EISI et de Boko Haram, et, pourtant, de nombreux Québécois le soutiennent aveuglément.

Vous ne parlez que du nombre de victimes civiles à Gaza sans même vérifier vos sources. Vous nous accusez de massacre. Que l’on me comprenne bien : je pleure chaque victime collatérale de ce conflit, mais je ne permettrais à personne de nous diaboliser, car nous n’avons jamais ciblé délibérément des civils. Jamais !
je pleure chaque victime collatérale de ce conflit, mais je ne permettrais à personne de nous diaboliser, car nous n’avons jamais ciblé délibérément des civils. Jamais !

Qui a rapporté que le Hamas se servait de la population comme bouclier humain ? Quel journaliste au Québec a rapporté le fait que, pendant toute la période des hostilités, l’aide humanitaire n’a pas cessé d’entrer à Gaza ?

Vous avez montré des images de maisons et de mosquées détruites sans expliquer que c’est de là que les combattants du Hamas tiraient des roquettes antichars et des missiles, que c’est là qu’ils entreposaient leurs armes et leurs munitions et que c’est là que se trouvait l’entrée piégée des tunnels d’assaut. Qui a rapporté ici que les dirigeants militaires du Hamas opéraient depuis l’hôpital Shafi de Gaza ?

L’objectivité de l’ONU ?

Combien de journalistes ont eu le courage de rapporter le nombre de combattants djihadistes tués au combat ? Qui a rapporté dans la presse québécoise, comme l’ont fait les journalistes de France 24 ou de NDTV, le fait que ces mêmes combattants tirent des missiles vers les villes israéliennes à proximité de bâtiments de l’ONU ou de l’hôtel des journalistes à Gaza ? Qui a rapporté qu’à trois reprises l’ONU s’est plainte que ses écoles servaient de caches à missiles du Hamas ?

Pourquoi, dès le départ, l’ONU a-t-elle permis d’y entreposer des armes ? Plus de 30 tunnels d’assaut, de plusieurs kilomètres de long et à des dizaines de mètres de profondeur passant sous la frontière israélienne, ont été construits avec le béton que les Nations Unies ont demandé d’importer pour leurs projets. Le but de ces tunnels était de tuer des civils israéliens.

Alors, quand on me pose et repose la question de l’objectivité de l’ONU, permettez-moi d’en douter. L’ONU est toujours prête à condamner rapidement Israël, mais elle ne s’intéresse pas au sort des musulmans et des chrétiens en Syrie et en Irak en proie à une attaque génocidaire de la part de forces fondamentalistes islamistes.

Chers amis, il est temps de vous réveiller et de reconnaître que vous avez été manipulés.

Si vous voulez aider les Palestiniens, il faut les aider à se libérer du Hamas, à démilitariser la bande de Gaza et à faire progresser