En période électorale, Israël doit protéger les immigrés.

Etre Africain en Israël n’est pas franchement une partie de plaisir tous les jours, mais c’est encore pire pour les femmes surtout en cette période de campagne électorale

Au cours de ces derniers années, plusieurs africains ont été victimes de violentes agressions.

Les quartiers Sud de Tel-Aviv ont depuis toujours abrité des populations immigrées. Dans la rue Neve Sha’anan, située aux abords de la gare centrale, il y a de nombreux commerces africains.

Ils sont victimes d’un grand nombre de préjugés tels que : « Ils ramènent des maladies dans le pays », « Les hommes vont violer vos femmes », « Ils créent de la criminalité » ; « Ils vivent comme des animaux »…

Chaque personne a le droit inextricable à la dignité humaine… et les immigrés sont des personnes. Et en Israël, les immigrés ne doivent pas perdre leur dignité humaine parce qu’ils sont entrés de ce pays d’une façon ou d’une autre.

En Israël, il y a des lois et des juges professionnels, compétents et indépendants, c’est à ces lois et à ces juges de décider ce qu’il faut faire et comment – certainement pas par la violence et le racisme.

Les Israéliens ne pourront plus ignorer leur présence.