Après l’étape du Rwanda où les gouvernements rwandais et israélien ont signé un accord visant à renforcer leur coopération dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’éducation et du développement socio-économique, la délégation israélienne conduite par Monsieur Avigdor Liberman est arrivée en terre ivoirienne. Elle a été reçue le vendredi 13 juin 2014 par le chef de l’Etat Ivoirien Monsieur Alassane Dramane OUATTARA.

Au terme de cette rencontre, M. Liberman indique avoir exprimé au Chef de l’Etat ivoirien son appréciation  des relations d’amitié entre la Côte d’Ivoire et l’Etat d’Israël, amitié qui s’est nouée un an après la création de l’Etat de Côte d’Ivoire soit depuis 1961. Il a également dit sa fierté de constater que l’une des premières visites du Président Alassane OUATTARA dès son avènement au pouvoir a été consacrée à l’Etat d’Israël, en 2012.

Au cours de cette étape ivoirienne, un forum économique israélo-ivoirien s’est ouvert en présence de Monsieur Avigdor Liberman et son homologue ivoirien afin de permettre au secteur privé des deux pays de nouer des partenariats forts, et d’accroître le volume de leurs relations commerciales.

«La Côte d’Ivoire ouvre ses portes aux hommes d’affaires et aux opérateurs économiques israéliens pour un véritable partenariat stratégique gagnant-gagnant », a déclaré le Ministre Ivoirien. Les deux parties ont donc décidé de renforcer leur coopération notamment dans l’agriculture et  dans d’autres secteurs d’activités tels que les énergies renouvelables, et les mines.

Deux accords stratégiques entre les deux pays ont été signés  lors de cette visite, l’un portant sur les consultations régulières entre Israël et la Côte d’Ivoire, et l’autre sur la sécurité intérieure.  (Site d’information Abidjan.net)

Comme nous pouvons le constater, Israël est à l’œuvre pour apporter son aide à l’Afrique dont certains pays tels que la Côte d’Ivoire se sont fixés des objectifs pour devenir des pays émergents.

Pendant qu’Israël est en action, le terrorisme choisit de l’attaquer en enlevant trois de ses jeunes étudiants qui ne représentaient aucune menace pour quiconque. Cette action terroriste montre encore une fois de plus, que la bonne volonté devra compter avec cette bête qui constitue l’un des dangers majeurs de la planète.

Il est inadmissible que trois jeunes innocents sortis de leurs cours, se fasse enlever par des individus dont le gouvernement dit de technocrates, vient d’être approuvé par la plupart des pays les plus avancés.

Le véritable danger qui menace notre siècle est le terrorisme. Il s’est également révélé une fois de plus avec force en Irak. Il tente de freiner l’ardeur des nations qui cherchent à œuvrer pour le bien de leurs populations.

Certes, beaucoup d’inégalités subsistent çà et là sur nos continents mais, rien ne pourrait justifier l’usage de la violence comme la solution alternative à ces inégalités.

Il est donc urgent pour toutes les nations soucieuses d’avancer vers un monde meilleur de s’unir contre ce phénomène qui menace leur développement.