Je vois encore plus clair, à présent que Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls ont terminé leur visite en Israël, je commence à bien comprendre pourquoi François Hollande tient absolument à organiser sa Conférence Internationale à Paris le 3 juin.

A mon humble avis, Hollande a fait de cette conférence sa dernière chance de bien montrer aux pro-palestiniens de France qu’il se tient à leur côté pour favoriser une reprise des pourparlers de paix dans ce conflit qui leur tient le plus à cœur, en prenant dès le départ le parti de Mahmoud Abbas, qui a accepté de gaieté de cœur cette conférence. Le contraire m’aurait étonné.

Je pense que M.Hollande a très bien calculé son coup, pour bien être médiatisée, la date n’a pas été choisie par hasard, le 3 juin, soit juste une semaine avant l’Euro de Football qui devrait commencer le 10 juin, et qui doit durer un mois, organiser cette conférence plus tard, soit après le 10 juillet pendant les vacances des Français, cela n’aurait pas eu « l’effet médiatique escompté », c’est surtout cela qui compte pour lui… Sinon pourquoi cette conférence alors que la France est complètement bloquée par les grèves.

Et Hollande a déjà prévu une autre date pour la rentrée, avant fin décembre, cette deuxième conférence où selon lui devraient se réunir cette fois, les Israéliens et les Palestiniens, juste quelques mois avant les élections présidentielles, il faut faire durer ce processus, même voué à l’échec (Israël étant d’ores et déjà contre) et selon Bruno Lemaire processus « mort-né ».

J’avais déjà écrit dans un de mes précédents blogs que l’entente entre Hollande et Abbas était des plus cordiales, nous en avons à présent la preuve, Abbas est pour cette conférence, Netanyahu lui est tout à fait contre, Hollande sait d’ores et déjà que ce sera par conséquent un échec, pourquoi l’a-t-il maintenue ?

Mon analyse c’est que M.Abbas et M.Hollande se soutiennent mutuellement, Abbas sait que de toute façon il n’a rien à proposer qu’il puisse faire accepter au peuple palestinien dans sa globalité (sans le Hamas, aucun accord ne pourra être avalisé) il refuse donc toutes les propositions de rencontre directe que Netanyahu s’évertue à lui proposer, ce que d’ailleurs les médias ne relèvent pas outre-mesure, comme c’est bizarre…

De plus Abbas se donne le beau rôle en acceptant cette conférence internationale de paix, il rend service à Hollande qui doit au moins avoir l’assentiment d’un des protagonistes pour que tout cela ait un semblant de crédibilité, c’est donnant-donnant…

Pourtant, je crois avoir compris que M.Netanyahu au fond aime bien Hollande et Valls, il leur a proposé une porte de sortie pour leur sauver la face, il leur a suggéré d’organiser à Paris même, une conférence sous leur égide entre lui et Abbas, directement assis à la même table à l’Elysee même, pour discuter de tous les problèmes, sans condition préalable, en lieu et place de cette conférence, qu’ils ont bien sûr refusée.

L’Egypte, entre-temps a proposé une autre conférence, au Caire, cette initiative est plus sérieuse, M.Netanyahu trouve cette proposition qui engage des pays de la région, plus consistante et l’a tout de suite acceptée, car il sait que des  pays arabes (qui sont inquiets du rôle de l’Iran dans la région) sont intéressés par un rapprochement avec Israël, si ce pays pouvait faire un geste envers les palestiniens, on verra bien quelle conférence aura le plus d’impact, et de suites crédibles.

Que de temps perdu… Mais, attention, si tout cela peut aider à la réélection de Hollande… Pourquoi pas, après tout, au fond, s’il était réélu, étant un ami de toujours des Israéliens, peut-être envisagera-t-il sous un autre angle ses rapports avec Israël.

Je crois déceler d’ailleurs dans la réception qu’a faite Netanyahu à Valls, et dans sa suggestion de donner un succès diplomatique à Hollande, en proposant l’Elysée comme siège d’une Conférence spéciale de la Paix à Paris en présence des deux protagonistes, un signe qui ne trompe pas, aurait-il déjà choisi son camp pour 2017…

De plus, comme je le pense depuis longtemps déjà, M.Netanyahu a bien compris que seul Hollande, est capable, de forcer son « ami » Abbas à faire les concessions que tout le monde attend qu’il fasse enfin ! On peut rêver non ?