Choquée et scandalisée, la Confédération des Juifs de France et Amis d’Israël condamne avec la plus grande fermeté les violents propos antisémites proférés par une foule haineuse qui a manifesté à Paris, hier et aujourd’hui.

En effet, après les incidents d’hier à Belleville, avec une tentative de prise de la Synagogue, des incidents sont survenus ce soir au moment de la dispersion d’une manifestation en soutien aux Palestiniens et à la population de Gaza qui a rassemblé des milliers de personnes à Paris, entre Barbès et la place de la Bastille.

Comme hier, les slogans « mort aux juifs » et « égorgez les juifs » ont été scandés et ont raisonnés dans les rues de Paris, et ce à la veille de la commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv.

Ce qui s’est passé hier et aujourd’hui à Paris est infâme et doit être condamné comme tel!

Nous ne voulons pas entendre en France ce que l’on entend impunément dans la majorité des états musulmans sans, d’ailleurs, que cela ne choque outre-mesure les capitales occidentales si promptes à s’offusquer lorsqu’il s’agit d’Israël.

Comme hier, plusieurs personnes ont essayé de pénétrer par la force dans deux synagogues situées rue des Tournelles (IVe) et rue de la Roquette (XIe) et selon un communiqué de la mairie de Paris. « Ils en ont été empêchés par les forces de l’ordre». Madame Anne Hidalgo, Maire de Paris, a ajouté: «Je condamne fermement ces actions qui ont visé des lieux de culte et en appelle au calme face aux tensions constatées depuis plusieurs jours au Proche-orient ».

L’invasion des rues de nos principales villes par des hordes haineuses et destructrices ne peut être tolérée et nous ne le tolérons pas.

Nous avons pris contact avec la Préfecture de Paris, ainsi que d’autres préfectures, afin que celles-ci interdisent toute manifestation relative au Proche-Orient dans le contexte actuel. Il y va de l’ordre public !

Ces incidents récurrents qui bafouent notre République n’ont pas lieu d’être dans la République française et ceux qui les admettent en deviennent les complices; ils ne peuvent être camouflés par les médias et notamment les télévisions qui, dans leurs reportages, ont parlé d’incidents sans en donner la teneur.

Les médias doivent s’abstraire de devenir complice de l’abjection antisémite!

Nous demandons instamment aux autorités d’imposer en urgence l’ordre républicain sur le territoire de la République française.

De tels débordements n’ont pas eu lieu en France depuis les défilés des ligues d’avant-guerre.

Ceux qui prétendent se battre contre les dérives de la République en se déchainant contre les partis nationalistes et droitiers, feraient mieux de regarder d’où vient le danger réel contre la République.

La situation devient intenable pour nos compatriotes juifs !

Aujourd’hui, les mots ne suffisent plus et si l’on veut éviter la création de milices communautaires qui décimeront l’esprit de la République, il est urgent que les autorités de la République rappellent nos valeurs et affirment, haut et clair, qu’aucune dérive antisémite ne sera tolérée sur le sol de la République.

Cet avertissement ne peut plus se contenter de mots mais doit s’accompagner par des actes !

Nous demandons l’interdiction de toutes les associations qui appellent à ces manifestations haineuses.

La Confédération des Juifs de France et Amis d’Israël apporte son total soutien aux Consistoire de France et à son Président Joël Mergui, ainsi qu’aux communautés des synagogues des Tournelles, de la Roquette et de Belleville face aux attaques infâmes contre leurs lieux de culte.

La Confédération des Juifs de France et Amis d’Israël constate que, comme toujours, les juifs sont les premières victimes de l’extrémisme, de l’intolérance et du facisme.

Nous exigeons du gouvernement, du Premier Ministre et du Président de la République que les droits de l’homme et du citoyen juif soient intégralement respectés dans ce pays et qu’ils prennent les mesures nécessaires et immédiates afin de sanctionner de tels agissements et déferlements antisémites dans les rues de nos Villes.