Billet d’humeur d’un 29 mai.

Hier pendant l’émission de Ruquier, tandis qu’Yvan Attal faisait de son mieux pour expliquer les raisons de son film, tels les grêlons de ces derniers jours, une pluie de messages haineux inondait la toile et les réseaux sociaux.

Le courageux Yvan Attal n’en est plus à une insulte près puisqu’il a créé une page pour les répertorier au cas où, certains médias dont je ne citerai pas les noms, auraient encore quelques velléités de déni. Cela dit, comme il vaut mieux bien connaître ses ennemis, je me suis livrée à une analyse approfondie de la prose de ces quidams, d’autant plus que c’est un phénomène rare dans le cinéma français ! (Eh oui, nous les Juifs, ne faisons rien comme tout le monde).

Voci mes conclusions :

Niveau de la syntaxe en dessous de zéro, indigence du champ lexical, manque d’originalité et de caractère innovant, orthographe à peine approximative mais, il est vrai, très imagée, langage si peu châtié, manque d’ouverture d’esprit flagrant, de nombreux hors-sujet, j’en passe et certainement des meilleures…

Voici quelques exemples choisis pour illustrer mes propos :
« tu avale le sperm des sioniste où tu bosse pour eux donc aller va faire ton troll ailleur tellement T minable t’arrive même pas »

ou encore, savoureux celui-ci :

« Jsui humain com tou lmond normal que jem pa les juif »

Si je salue bien évidemment le courage de Mr Attal de dire et de montrer haut et fort ce que nous entendons tous les jours sans que cela ne frise l’indignation de qui que ce soit, je salue le non moins grand courage (inconscience?) des acteurs et actrices du film qui ont généreusement accepté d’endosser ces rôles casse-gueule sans la moindre promesse de pépettes sonnantes et trébuchantes… Et pour cause !