Cet article sera assez original, car cette fois je vous propose une série de vidéos en liens, associés aux titres de chaque paragraphe. Suite aux attentats meurtriers du 13 novembre, on a vu à nouveau pulluler une désinformation massive, textes, pseudo-analyses et – vecteur très populaire, en particulier chez les jeunes – films sur les plates-formes Youtube et autres.

J’ai essayé de regrouper quelques horreurs, souvent complotistes mais pas que ; parfois débiles, parfois odieuses ; venant de pauvres imbéciles qui auraient du rester dans leur anonymat, et ravi(e)s d’avoir un public ; mais parfois de personnages connus, et qui ont tenu des propos abjects. Ces vidéos sont très suivies, hélas et il faut le savoir ; parfois ce sont des dizaines de milliers de fans qui les visionnent ou les partagent ; ces « fans » s’identifient à ce qu’ils ou elles entendent ; et cela, au delà du terrorisme, fait vraiment peur.

1. La grande gueule qui refait le match

On va commencer par un beau spécimen de « grande gueule », du genre qui aime attirer l’attention sur lui en « refaisant le match » autour d’un comptoir de bistro. Celui-là s’appelle Franck Renda. Cela commence bien, un hommage aux jeunes Musulmans qui dénoncent le terrorisme. Mais très vite, cela dérape dans le complotisme le plus classique : « on vous manipule » ; « les policiers à Saint Denis [qui ont fait le siège des terroristes], c’était Hollywood, s’il y avait un danger on n’aurait pas laissé les gens filmer » ; « j’imagine François qui téléphone au big boss de Daech ..; » ; « on se fout de notre gueule, on nous manipule »… du bon gros complotisme bas de front, et récité par un « beauf » fier de lui. Il avait quand même enregistré près de 2.500 partages le vendredi 27 novembre, jour d’hommage national aux victimes des attentats.

2. La minus, accro au complotisme

Autre anonyme, celle là débite tous les éléments de langage du complotisme, avec un air convaincu et un regard fixe : « Pourquoi ont-ils seulement attaqué trois petits pèlerins français facilement manipulables ? » [merci pour les 130 massacrés du 13 novembre] ; « à qui cela profite, pas aux Musulmans » ; « on compare au 11 septembre, mais on sait que c’était la plus grosse manipulation pour imposer le nouvel ordre mondial » … Propos décousus, mais débitant aussi les « grands classiques » : les « Chemtrails », les vaccinations pour soumettre les populations, les manipulations génétiques, l’énergie gratuite, etc. Cette minus a tout compris : « ce truc qui est arrivé, ça sert qui ? Attaquez ceux qui sont la cause de nos souffrances ».

3. L’ex-gendarme déjanté

En voici un autre, celui-là est un peu plus connu, du moins de ceux qui surveillent la mouvance complotiste : Stan Maillaud, « spécialiste » des réseau secrets, du « Nouvel Ordre Mondial », « du chaos organisé » – ils sont un certain nombre sur ce créneau – nous fait une longue conférence de 48 minutes, en lisant son micro portable.

Monsieur le spécialiste a donc compris lui aussi que tout ceci est un complot, mais quelle surprise ! Il évoque donc à la fois la menace du djihad et celle de « cellules clandestines », un « réseau occulte d’officiers » qu’il dit bien connaitre. Il nous aussi dit que dans le fond, on ne l’a pas volé en raison « des crimes contre l’Humanité » de nos armées. Bon, c’est un peu soporifique, mais enfin si vous avez le temps … Le plus drôle, c’est que le même Stan Maillaud, ancien gendarme et proche du fameux « Docteur » – et antisémite hystérique – Salim Laïbi, fut un « justicier » qui s’était beaucoup excité dans le temps sur les « pédocriminels ». Or il a lui même été poursuivi par la Justice : voir sur ce lien .

4. Le faux expert de la chaine russe RT

Voici maintenant du complotisme avec des allures d’expertise journalistique : son auteur est le dénommé Geairod O’Colmain, et la vidéo est tirée de la chaine russe « poutiniste » R.T, connue pour offrir le gite et le couvert aux propagandistes du complot les plus déchainés. Ce soit disant journaliste explique donc, juste après les attentats du 13 novembre – et bien sûr sans apporter la moindre preuve -, que : 1) Ces attaques ont été orchestrées par l’OTAN depuis l’Étranger ; 2) Il s’agit de terroriser les populations civiles, au Moyen Orient comme en Europe, dans des buts néo colonialistes et néo impérialistes ; 3) Derrière cela il y a les USA et Israël : mais, à nouveau, quelle surprise !

5. Le néo-fasciste qui joue aussi aux experts

Dans la même inspiration que la vidéo précédente, voici un Monsieur aux cheveux blancs et à l’air posé, un Italien qui nous parle de son accent chantant: mais il débite les mêmes horreurs, avec l’assurance d’un pseudo-savant : oui, les attentats c’est un coup monté des services secrets, « le coup d’Etat du 13 novembre » ; et bien entendu il n’oublie pas Israël parmi les responsables, sinon ce ne serait pas crédible pour son public. Pour en savoir plus sur Gabriele Adinolfi, ce soi-disant expert, lire ceci : son curriculum-vitae nous apprend qu’il s’agit d’un agitateur de la mouvance néo-fasciste italienne, passé à la « Troisième voie », donc un « rouge brun », comme les pires éléments de la fameuse « dissidence » qui font leur propagande sur Internet.

6. Le nazi qui comprend le Daech

Est-il besoin de rappeler qui est Vincent Reynouard ? Il est connu comme négationniste extrêmement actif. Il a été le seul, en France, à avoir accompli une peine de prison pour cela ; relâché il a persévéré dans cette voie et il fait preuve d’un dynamisme redoutable, encouragé par la diffusion virale de ses vidéos sur Internet. Condamné à nouveau, il est en fuite à l’Étranger mais il continue sa propagande.

Et sa dernière vidéo parle des attentats du 13 novembre. Pas dans un registre complotiste, mais sur une ligne carrément nazie ! Ce qui n’est pas étonnant, car au delà de son obsession négationniste c’est d’abord un nazi, qui défend dans ses vidéos la mémoire d’Adolf Hitler, « démontre » qu’il ne voulait pas la guerre, qu’Oradour sur Glane est un mensonge, etc. Donc Vincent Reynouard nous demande « de voir nos propres responsabilités » ; il nous dit que finalement « le terrorisme est l’arme atomique du pauvre » ; que « c’est nous qui avons commencé en bombardant Daech en Syrie » ; et que « les Démocraties ont fait du terrorisme sur une grande échelle par leurs bombardements pendant la Seconde Guerre Mondiale » : bien fait donc pour les 130 tués des attentats de Paris, et en gros on n’a récolté que ce que l’on a semé !

7. Michel Onfray, qui dit la même chose que Reynouard le nazi

Beaucoup plus connu que Vincent Reynouard et les autres, mais beaucoup plus dangereux car il sait qu’il a un vaste public, Michel Onfray fait entendre, dans le fond, le même genre de musique : au nom du pacifisme, il demande à la « France de cesser de bombarder les populations musulmanes » [sous-entendu des populations musulmanes heureuses d’être pour certaines sous la coupe de Djihadistes, et souhaitant le rester] ; bien sûr, tout est de la faute des Américains qu’on suit « comme des caniches ».

Le Daech, finalement, serait resté tranquille [sous-entendu aussi pour Onfray, il n’avait aucun programme planétaire de conquête, et il ne massacre pas les minorités au Moyen-Orient] : allez, encore un effort, et il va nous raconter que tout cela est la faute à la propagande sioniste !

8. Mohamed Abdeslam, qui défend ses deux frères terroristes

Dernier exemple de discours tordu, celui-là non ouvertement complotiste mais laissant quand même sous entendre que les terroristes du 13 novembre ont été « manipulés », celui de Mohamed Abdeslam, le frère de deux des assassins de cette nuit là : passant sur plusieurs plateaux de télévisions, belges en particulier, il a tenu en effet un langage très ambigu!
Merci à « Conspiracy Watch », mis ici en lien de l’avoir relevé.