Judith Butler, une activiste anti-israélienne va participer à un forum au Musée Juif de New York, le 6 mars prochain. Butler milite ouvertement pour un boycott de l’État juif, s’oppose à son existence et a qualifié le Hezbollah et le Hamas d’organisations « progressistes » tout en soutenant leur tactique. Oui, vous avez bien lu, le Musée Juif l’a invité…

Butler a écrit : « La remise en cause du droit à l’existence d’Israël ne peut être interprété comme une remise en cause de l’existence du peuple juif que si l’on estime que seul Israël permet au peuple Juif d’exister ou que tous les Juifs voient leur avenir au sein de l’État d’Israël dans sa forme actuelle ou traditionnelle. » Un éditorialiste de Yediot Aharonot a qualifié Butler de Juive antisémite.

Le gouvernement israélien a également condamné Butler lorsqu’elle s’est exprimée au Musée Juif de Berlin, se disant « ébahi que ce musée en particulier offre une tribune à une personne appelant au boycott académique et culturel d’Israël… Au nom de la liberté d’opinion, le Musée Juif offre une tribune à une personne qui soutient le boycott d’Israël et souhaite ainsi que les Israéliens soient boycottés, parce qu’ils sont Israéliens. » (Au musée, Butler a parlé de la nécessitée de « boycotter Israël et d’envisager l’abolition du sionisme politique comme une base pour créer Israël. »)

Il y a près de 90 ans, bien avant que l’État d’Israël ne soit fondé, Ze’ev Jabotinsky s’est interrogé : « Quel intérêt a la nation juive de compter en son sein des individus dont la fierté suprême consiste à avoir renoncé à leur propre peuple ? La cause profonde de notre honte et de notre souffrance est que nous ne donnons pas à notre propre peuple le plein amour auquel a droit un patriote. Il vaudrait mieux ne pas aimer notre peuple du tout, si nous ne nous sentons pas concernés par son existence ou par sa disparition, plutôt que de ne l’aimer qu’à moitié, ce qui revient à le mépriser. »

Honte au Musée Juif. Il doit annuler cet événement. Aucun forum juif ne peut être offert à quelqu’un qui s’oppose à l’État juif.