15 Août : anniversaire du débarquement des forces d’Afrique dans le sud de la France : alors que le conflit Israélo Palestinien divise les Français, Hollande jubile et embrasse le monde arabe ! Comme si le Maghreb avait à lui tout seul, délivré la France.

Dans un moment où le conflit Hamas/israël oppose les Français, où les journaux et les politiques prennent parti ouvertement pour Gaza en déformant la réalité du terrain et manipulant l’opinion publique, Hollande a décidé de frapper un grand coup pour faire basculer les Français du côté Palestinien ; pour dire au monde arabe international, islamiste ou pas «  regardez comme je vous aime » et récupérer au passage quelques milliers de voix électorales.

Avec l’alibi du débarquement des forces d’Afrique, Hollande offre aux Français, pour toute la journée, un grand spectacle national, dont la directive du jour est : les Arabes en premier plan, que du bon et du beau!

Pas d’états d’âme pour vendre « les bons Arabes » aux Français et développer plus encore un antisémitisme qui s’impose maintenant sur tous les slogans et drapeaux des manifestations dîtes pro palestiniennes.

Dans sa folie indigente, Hollande qui ne marquera l’Histoire de France que comme imposteur et incompétent, utilise et détourne une commémoration nationale, au profit d’un monde arabe ou d’origine ; en sachant pertinemment que dire aux Arabes « je vous aime », c’est par opposition dire «  Israéliens je ne vous aime pas ».

Les hommes ne savent pas être pour une chose, sans être contre une autre. Même avec le cerveau d’une huitre, que les huitres me pardonnent, même Hollande sait cela.

On peut donc dire en toute impartialité que dans ce moment du conflit où la moindre étincelle peut mettre le feu dans les rues de France comme au Moyen Orient, agir comme il le fait aujourd’hui, est un acte volontaire, qui amènera encore plus de drames et de divisions nationales, surtout nuira à Israël et à sa volonté de trouver un chemin de paix et de survie, fera monter d’un cran plus haut, l’antisémitisme et l’antisionisme.

Depuis ce matin pas une chaîne ou un journal, pas un média, ne parle d’autres choses que « des forces d’Afrique du nord » essentiellement Arabes dans leurs images et interviews, débarquées pour délivrer la France, sous entendu « regardez comme ils ont été magnifiques, ce sont les mêmes qui se battent pour leur Palestine »

Au vu des reportages qui défilent sans interruption, on ne voit que des marocains et des algériens, comme si le Maghreb avait à lui tout seul, délivré la France.

Pourtant des milliers de Français d’origine française, des Pieds Noirs se sont enrôlés volontairement pour participer au débarquement et « aller sauver la France » pays de Cocagne pour beaucoup qui ne l’avaient jamais vu et qu’ils portaient dans leur cœur, comme on porte son drapeau.

Ce qui ne fut pas le cas (hors harkis) des Maghrébins, qui furent enrôlés d’office, contre leur volonté souvent, et à qui il fut donné le droit de piller les endroits qu’ils délivraient des Allemands.

Un droit qui s’étendit  « tacitement » aux viols sordides et parfois meurtriers, qui hélas s’appliqua en Italie et en Allemagne particulièrement.

Des violeurs et des assassins, c’est ainsi que « les tabors marocains enrôlés par la France pour le débarquement »  survivent dans la mémoire collective des Italiens et des Allemands. Les mêmes qu’aujourd’hui Hollande applaudit et fait applaudir.

Mais me direz-vous pourquoi faire l’amalgame entre des soldats «arabes» d’Afrique du Nord et le conflit Israélo Palestinien ?

Parce que les mécanismes de communication se suivent et se ressemblent.

Parce que l’archaïsme en l’homme est ce qui le détermine et sur lequel toujours les gourous et les dictateurs peuvent s’appuyer, ce que font les islamistes et les djihadistes en promettant le paradis et des vierges aux populations arabes qui les écoutent et qu’ils fédèrent.

Parce que les islamistes tuent, violent, lapident, assassinent les femmes et les enfants, au nom d’un dieu alibi, alors qu’ils sont seulement et toujours adeptes d’une jouissance sadique, trouvée dans la souffrance et la mort de l’autre. Comme le firent les tabors marocains dans une hystérie guerrière.

En mettant les « Arabes » au premier plan dans cette commémoration qui aurait dû être égale pour tous les Français, Hollande réaffirme son appartenance politique au monde arabo musulman, ce qu’il avait déjà démontré dans une allocution honteuse en Algérie, où il fit l’apologie des hommes du FLN morts pendant la guerre d’Algérie, en oubliant d’y intégrer les Français morts pour la France.

Surtout et par opposition, Hollande dit son rejet d’Israël, peut-être même pas par antisionisme profond, mais sans doute parce que les juifs sont ce qu’il ne pourra jamais être : intelligents, créatifs, puissants, déterminés. Courageux. Faut bien le dire, et tant pis pour les jaloux.

Les temps changent, mais pas les hommes qui restent des dinosaures, tandis que la communication fait ses ravages dans les inconscients collectifs : toujours en douce !