Dans deux secteurs précis, la coordination et le gain de temps sont une question de vie ou de mort : la guerre et les services hospitaliers. Pour Israël, un pays familier avec la notion d’état d’urgence, l’innovation informatique, parfois développée dans un cadre militaire, trouve où s’épanouir à plus large échelle, dans des applications civiles.

Est-ce donc un hasard si c’est en Israël que sont nés des projets, startups ou applications mobiles vouées à améliorer le système de santé ?

Ainsi, un ancien dirigeant dans le secteur hospitalier en France et un ingénieur informaticien israélien ont fusionné leurs compétences. C’est cet heureux mélange qui a donné naissance à Quarness, l’un des fleurons de la French Tech qui a d’ailleurs remporté le Pass French Tech pour développer son concept en France.

Cette application mobile permet, au sein d’un hôpital, de gérer et distribuer l’information en temps réel pour coordonner efficacement les services médicaux. Déjà en service en France, Quarness vise déjà toute l’Europe et prépare activement une levée de fonds pour accompagner son développement.

Une app sécurisée qui répond à un besoin du marché : le problème de coordination au sein des hôpitaux

Tout est né de la collaboration entre Stéphane Ruton, (Directeur Marketing Monde au sein d’une entreprise pharmaceutique), et Menashe Ungar, un développeur informatique israélien. Ce dernier a lui aussi à son actif plusieurs décennies de bouteille dans le secteur des logiciels hospitaliers – côté produit et business. Leur rencontre professionnelle concorde avec une soif de changement dans leurs vies respectives et le souci d’apporter des solutions qui facilitent le travail des soignants qu’ils côtoient depuis de nombreuses années.

Les fondateurs ont depuis longtemps identifié un problème dans le secteur hospitalier : la difficulté à se coordonner entre les différents services. Les appels d’offres d’hôpitaux français cherchant des solutions d’alertes sécurisées en cas de déclenchement de plan blanc en sont d’ailleurs un signe clair.

Chaque jour, de précieuses minutes sont perdues afin de mobiliser un anesthésiste, une infirmière, ou même une équipe de nettoyage. Le public concerné est large : des médecins, infirmiers, brancardiers, personnels administratifs. L’idée naît alors de créer un outil capable de simplifier cette mobilisation et de réduire le temps qui y est consacré aujourd’hui – essentiellement au téléphone.

Le produit : une appli mobile véritable compagnon des personnels

Une infirmière est interrompue en moyenne 7 fois par heure. 25 % du temps de travail des personnels soignants est consacré à la communication, quand 60 à 70% du budget d’un établissement est dédié aux frais de personnels, on mesure tout l’enjeu d’améliorer cette communication.

C’est partant de ce constat que l’équipe Quarness a souhaité optimiser les échanges et éliminer l’usage du téléphone. Au-delà de réduire le temps gaspillé, l’objectif est de réduire les nuisances sonores, le stress associé à la course aux informations, améliorer la traçabilité.

« Nous avons développé Quarness pendant plusieurs années », explique Menashe Ungar. “L’application fonctionne comme une messagerie sécurisée”. Quarness comprend en effet des message informatifs (sans réponse attendue), mais aussi un tchat et l’envoi de photos. Tout est pensé pour une optimisation du temps: texte prédéfini, dictée vocale et bien sûr la possibilité d’envoyer un message à une personne précise ou à une liste. Cette distribution rapide et segmentée de l’information vise à optimiser les flux de travail en déclenchant des alertes programmées.

Application Quarness

Un gain de temps appréciable, comme l’explique l’un des fondateurs : “Lorsqu’un patient est admis en urgence, il faut rapidement mobiliser les équipes: médecins, infirmières, anesthésistes. Cette étape nécessite jusqu’à une heure de coups de fil ! Notre application permet de relayer le message immédiatement aux personnes concernées”.

Quarness, un exemple de collaboration “French Tech Israel”

Application Quarness

Avec un produit développé à 100% en Israël et un développement commercial bien entamé en France, Quarness est un bel exemple de collaboration bilatérale réussie. Chaque partie apporte son expertise au projet :

  • L’innovation israélienne en background de la collaboration s’appuie sur une expertise locale: l’utilisation raisonnée des données de masse (le “big data”, nouveau buzz word en vogue). Les fondateurs évoquent également les dynamiques de travail, assez différentes en Israël : dans un pays très souvent en état d’urgence, moins “calme” que la France, le travail en freelance est plus développé. Menashe travaille avec une équipe en Israël d’ingénieurs indépendants. “J’ai souhaité dénicher les meilleurs talents locaux en Israël, un pays de petite taille où les gens se donnent à fond, et où l’on n’a pas toujours deux occasions de faire ses preuves”.
  • Côté français, Quarness a bénéficié d’un bourse French Tech et est déjà opérationnel sur le marché. La startup a déjà remporté la confiance de clients comme l’Institut mutualiste Montsouris, l’hôpital de Puy-en-Velay, l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine mais également l’APHP en partenariat avec Apple, qui augure un beau potentiel pour cette startup.

Niveau développement business, Quarness a déjà initié une levée de fonds, ils recherchent 1.5 Millions d’euros en une ou deux fois. Concentrés sur l’Europe, le projet a vocation à conquérir d’autres marchés.