Le contrôle du denier public est une obligation inhérente à l’Etat de Droit.

Quelle que soit la réalité des accusations d’emploi fictif d’attachée parlementaire portées par l’hebdomadaire satyrique français « Le Canard enchaîné » à l’encontre de l’épouse du candidat Fillon à l’élection présidentielle et leurs suites judiciaires, la surprise qu’elle constitue pour l’opinion et l’autorité publique est une anomalie de droits parlementaire et fiscal.

La détermination avec laquelle les contrôles de la distribution de l’argent public s’exercent sur les allocataires des prestations sociales et de recherche d’emploi doit s’adresser également envers les bénéficiaires de l’emploi public.

L’enquête diligentée par le parquet financier à l’égard de l’épouse du candidat Fillon atteste de la carence de contrôle de l’Etat sur la distribution financière vers l’emploi public.