Maintenant qu’ont eu lieu ces crimes ignominieux

Maintenant que le sang est épongé

Maintenant que les victimes sont enterrées

Maintenant que les médailles sont décernées

Maintenant qu’est terminé le bel élan de fraternité

Maintenant que les bougies sont éteintes et les fleurs fanées

Maintenant qu’à hurler #JeSuisCharlie , nous nous sommes égosillés

Maintenant que tous les hommages ont été rendus

A ces pauvres victimes qui ne sont plus

Oui, maintenant que fait-on ?

Devant les écoles et les synagogues on monte une garde armée ?

On désigne un préfet pour nous protéger

Afin que nous nous sentions en sécurité ?

Mais quand leurs yeux vont-ils enfin se déciller ?

A quand la fin de l’angélisme

Du refus de la vérité ?

Le mal est profondément ancré

Et le seul moyen de l’éradiquer désormais serait de ne plus transiger

Ne plus transiger avec la burqua

Ne plus transiger avec les écoles, les hôpitaux, les crèches, les piscines et les cantines

Ne plus transiger avec l’université,

Ne plus transiger avec l’enseignement de la Shoah, de l’histoire des Gaulois

Ne plus transiger avec les cours d’éducation civique, d’éducation physique et de sport.

Ne plus transiger avec les cours des sciences de la vie et de la terre

Ne plus transiger avec la liberté d’expression et la démocratie,

Ne plus transiger avec le radicalisme, l’intégrisme, le salafisme, «l’imbécilisme »

Ne plus transiger avec le racisme et l’antisémitisme

Ne plus transiger avec ma liberté de penser

Reprendre les fondamentaux

Renouer avec le contrat social de Rousseau

Enseigner le droit au blasphème

Tant qu’il n’incite pas à la haine

Enseigner le droit à l’humour et à la dérision

Enseigner le verbe, la langue, la richesse de notre culture.

Enseigner les Lumières et Voltaire

La philosophie de Platon et de Saint-Simon

Enseigner à se soumettre aux lois de la République

Qui seules prévalent dans ce pays.

Investir les zones de non-droits

Y ramener l’ordre et la loi

Et enfin se résoudre à appeler un chat un chat

Un terroriste islamiste n’agit pas au nom du coran

Ce n’est même pas un musulman

C’est un voyou, un bandit, un criminel de droits commun

Un ignare, un inculte, un abruti, un moins que rien !

Qu’on se le tienne pour dit !