1938, la famille de Daniel Ryba quitte Varsovie pour Paris, suivant son père, marchant de fourrures.

Hélas, le nazisme rattrape la France.

Trente années de souvenirs et de cauchemars, d’espoirs et désillusions : l’auteur fouille sa mémoire et celle de ses proches, de la communauté juive, de la France !

Ménageant distance et émotion, Daniel Ryba nous livre un témoignage indispensable.

Bonne lecture et bon partage.