Shana tova ou métouka ka débla avec cette semaine le petit fils d’Acher Mezrahi, qui évoque son illustre grand père, né à Jérusalem, qui émigra à Tunis pour échapper à l’enrôlement dans l’armée ottomane.

Il vécut et officia prés de 50 ans à Tunis avant de retourner à Jérusalem où il décéda quelques mois après son retour.

Nombreux sont ses élèves qui perpétuent sa musique et son maqqam jérusalmite de Yamin Moshé.