« A l’homme les plans du coeur, et a D. les réactions de la langue. « (Michlé) explication : l’homme doit mettre en action son coeur, le préparer , et ensuite D. lui envoie les mots à exprimer dans la bouche . Il est écrit egalement : « Mon D. ouvre mes lèvres » (Téhilim) : afin de dire ce qu’il y a dans le coeur , car tout vient de lui, dès l’instant où le coeur s’emplit de passions, et languissements purs. (Hichtaph’outh Hanéfèch). D. Protège nos soldats !

Lorsqu’une personne est consciente d’avoir un défaut, elle détestera alors ce defaut sans se hair pour autant. Ainsi on agira envers son prochain : ne détester que le defaut observé chez lui et aimer la part noble de son etre comme le sien. « Tu aimeras ton prochain comme toi meme » (Méor Énayim)

L’ame est composée de Néfèch, Rouah’ et Néchama et l’homme les acceuille dans cet ordre graduellement : le jour de la circoncision, le jour de la Bar-Mitsva et le jour du mariage .
(Zohar).
Avec ces trois dimensions, l’homme est apte à servir le créateur loué soit-il, de toutes ses forces.
(Oukchartam léoth)

La Tora est appelé Léhèm (pain) , lettres égalles à Mélah (sel) , qui est un conservateur. Ainsi la Tora est éternelle, ne change pas et préserve celui qui l’étudie. Aussi, tel le sel qui extirpe le sang de la viande, la Tora extirpe le mal de l’homme qui s’en instruit intensément. (Ben Ich Hai) kol touv !

La joie englobe toutes les bonnes choses, car il est certain que celui qui est toujours joyeux, n’a ni jalousie ni haine ni colère, voit d’un bon oeil les autres et leur réussite, n’a ni peurs,ni tourments, ainsi la joie est la principale guérison.

L’homme doit croire avec certitude que sa prière est chère aux yeux du créateur et même si selon ses actions , il se trouve au niveau le plus bas, magré tout D… apprécie sa prière et le comble .


Merci au rav Aaron Brami