Pour les inconditionnels propagandistes anti-israéliens, il est de bon ton de faire courir le bruit que ces pauvres gazaouis sont victimes d’un blocus implacable décidé par les seuls Israéliens.

Il faudrait enfin que l’on crie sous tous les toits, d’une part, que Gaza ne subit un embargo que sur les armes (même si celles-ci arrivent quand même à rentrer) et d’autre part que tous les jours, Gaza est livrée de tout ce dont peut avoir besoin une population pour s’en mettre plein la panse.

Il faudrait également signaler à tous ceux qui font semblant de ne pas le savoir, que se sont plutôt les Egyptiens et même Les Palestiniens de Ramallah qui ont imposés des conditions draconiennes au ravitaillement des Gazaouis, que ce soit en « armes » pour les Egyptiens et en électricité pour leurs « frères Palestiniens ».

Je suis étonné que personne ne se plaigne des sommes investies dans des tunnels d’attaques terroristes, alors que soi-disant la population gazaouie meurt de faim, et manque de tout, surtout quand on sait qu’un seul tunnel coûte autant que la construction d’une école.

Israël a eu raison de bombarder un de ces tunnels, que ce soit un tunnel construit par le Djihâd islamique ou par le Hamas, il faut bien faire comprendre au Hamas, à l’Autorité palestinienne, voire même à l’Egypte, qu’Israël continuera à détruire les infrastructures visant Israël à partir de Gaza, comme si la réconciliation entre les factions palestiniennes n’avait pas eu lieu, et poursuivra de rechercher un accord avec eux en continuant de se défendre.

Israël n’est pas dupe de ce qui se trame et des luttes intestines entre toutes les factions terroristes de ce territoire, ils ne pourront pas agir comme du temps où M.Rabin et Peres négociaient des accords pendant qu’Arafat organisait les attentats les plus sanglants qu’avait connu Israël.

Leur stratégie, jamais démentie dans les faits à ce jour, ayant toujours été de ne jamais permettre qu’un accord de paix soit trouvé, l’intérêt des dirigeants palestiniens depuis toujours étant de ne jamais en arriver au stade où ils ne pourraient plus avoir qu’une chose à faire : signer une paix définitive avec Israël, « entité » qu’ils ne peuvent reconnaître, c’est plus fort qu’eux, admettre un Etat juif dans la région, n’est pas dans leur agenda, voilà ce qui bloque tout et rien d’autre.

Qui ne comprend pas que toutes les accusations portées contre Israël dans ses relations avec le territoire de Gaza ne sont que calomnies pitoyables, et surtout contre-productives pour la population qui n’est pas maîtresse de son destin, vu que ce régime terroriste ne laisse aucune place à la démocratie.

En fait, l’Histoire jugera toutes ces organisations soi-disant ONG, critiques d’Israël dans le combat que ce pays mène contre ces terroristes, elles n’auront fait que conforter dans leurs activités terroristes, le Hamas, qui, au lieu de donner à leur population le bien-être qu’il est en droit d’attendre, le laisse dans une précarité honteuse.

Il est regrettable que les médias si prompts à faire des reportages à charge sur tout ce qui pourrait toucher Israël, vont même jusqu’à faire de la propagande anti-israélienne, ne se penchent jamais sur les véritables conditions humanitaires et politiques que subissent les gazaouis, du fait des dirigeants du Hamas qui contrôlent ce territoire.

Il faut dire que cela enlèverait aux terroristes en herbe en France et ailleurs, des arguments pour aller « tuer du juif » pour venger ces pauvres Gazaouis, comme un certain « Mohamed Merah » l’a fait pour justifier ses crimes abjectes.

Mais les médias sont loin de ces considérations, seuls comptent pour eux d’aller chatouiller tous ces terroristes dont ils ont peur, dans le sens du poil, c’est moins gênant et cela affecte nullement leur désir de vivre leur métier de journaliste, dans la tranquillité la plus totale, ce qui ne serait plus le cas, si au lieu de faire de la propagande, ils se décidaient enfin, un jour, INFORMER ET DIRE LA VÉRITÉ !