Le Front National (FN) n’a emporté aucune des régions auxquelles ils prétendaient dans le cadre des élections régionales françaises.

Ce résultat électoral a été rendu possible grâce à deux éléments. D’une part, le vote exceptionnel d’un électorat en faveur de mouvements politiques antagoniste à ses idées. D’autre part, le désistement de  candidats politiques au profit de leurs concurrents.

Cette solution électorale a comme effet la défaite électorale du FN et l’éradication du personnel politique régional des candidats de la Gauche des régions concernées.

Pour autant, s’il est considéré et admis que l’éviction électorale du FN constitue une ceinture prophylactique à la vie civique de la Nation, aucune des raisons de fonds qui a propulsé le FN n’est réglée, ni au plan régional, ni au plan national.

Les attaques indécentes en terme de démocratie et indignes en termes de parlementarisme qu’a tenus entre les deux tours de scrutin Bartolone, candidat régional et président de l’Assemblée nationale, à l’égard de sa concurrente Valérie Pécresse, attestent du niveau alarmant des arguments et des stratégies du personnel politique.

Pierre Saba

13 décembre 2015