Dans l’article « Israël et Les Nations« , j’ai écrit que le 3eme volet de l’action d’Israël dans le monde était de « faire profiter toutes les nations qui le souhaitent de toutes nos connaissances et des outils à notre disposition pour leur permettre à elles aussi de prendre en charge la résolution des problèmes de leur nation ».

Le développement exceptionnel réussi en Israël dans le domaine de l’agriculture est connu dans le monde entier : le pays est aujourd’hui un exportateur important de produits frais et est devenu une puissance de premier plan au niveau des technologies agricoles alors que plus de 60 % de sa superficie était un désert lors de la création d’Israël.

Israël aujourd’hui « fait profiter toutes les nations qui le souhaitent de toutes ses connaissances et des outils à sa  disposition pour leur permettre à elles aussi de prendre en charge la résolution des problèmes de l’agriculture et de la lutte contre la désertification.

L’ONG « Innovation Africa » est un exemple emblématique de l’effort de  coopération internationale considérable et particulièrement efficace d’Israël en Afrique.

Cette ONG (I.A.) s’est fixée pour mission d’amener aux africains vivants dans des zones rurales subsahariennes, sans infrastructures, les innovations israéliennes leur permettant d’accéder à l’électricité, l’eau potable à proximité, la vaccination grâce aux réfrigérateurs, l’irrigation efficace, et le développement.

De plus, cette action permet la libération des jeunes filles de la corvée du transport permanent des besoins en eaux à partir d’un puits éloigné ce qui leur a permis de passer plus de temps à leur devoirs scolaires et la sortie de la population des collectivités desservies d’une situation socio-économique sans issue

Etablie en 2008, I.A. a déjà réalisé avec succès 97 projets dans 7 pays (Ouganda, Malawi, Tanzanie, Ethiopie, Afrique du Sud, République Démocratique du Congo et Sénégal) et a été primée par l’ONU lors de l’exposition de Nairobi du 2 novembre 2013.

L’obtention de ces résultats est effectuée par  l’installation d’un ensemble cohérent combinant des équipements et des techniques israéliens, la formation de la population à l’utilisation des matériels installés, le soutien enthousiaste et l’accompagnement grâce à des volontaires et le suivi-contrôle à distance  par les experts israéliens. Il s’agit donc d’investissements conçus et exploités de façon durable.

A noter que contrairement à une grande partie des ONG fonctionnant en Afrique dans le domaine de l’agriculture, l’eau destinée à l’agriculture est analysée et traitée pour éviter tout risque de contamination provenant de sa qualité.

Sivan Ya’ari fondatrice-directrice de l’ONG Innovation : Africa, est une israélienne qui a poursuivi ses études aux Etats-Unis avec une première formation en finance (Pace University de New York) ainsi qu’un master en gestion et management des énergies obtenu à la célèbre Université Columbia de New York.

Sivan est mariée à David et vit avec ses trois magnifiques enfants à Tel Aviv.

Elle possède une expertise de plus de 12 ans du continent africain. Sivan a découvert l’Afrique pour la première fois en 1999 en visitant  les filiales africaines d’une multinationale pour laquelle elle travaillait.

Elle se frotta après au monde de la finance pendant deux ans. Ensuite, elle travailla pour le Programme de Développement des Nations unies (UNPD) sur le développement de l’énergie diesel. C’est à ce moment qu’elle réalise le besoin énorme de solutions d’énergie durable pour les régions défavorisées d’Afrique rurale. Grace à cette réflexion, elle pose les bases de ce qui deviendra Innovation : Africa.

Sivan siège, entre autres, au conseil d’administration du fonds israélien pour l’UNICEF ainsi qu’au “Pears challenge”.

En parallèle de son ONG créée en 2008 qui possède un bureau en Israël et un autre à New York, elle a développé et manage un système de franchise qui emploie plus de 100 personnes.

 

Hazak vé Ematz Sivan !