Cela fait maintenant deux semaines que les terroristes de l’Etat Islamique ont frappé sauvagement la France.

J’ai suivi l’hommage national de la Nation aux victimes qui ponctuait ces deux semaines de deuil, ce fut très émouvant, il ponctue deux semaines pendant lesquelles nous avons pleuré toutes ces victimes.

Je n’ai pas cessé de suivre tous les débats, d’écouter toutes les déclarations des proches des victimes, de réfléchir à toutes leurs réflexions, et, depuis hier jeudi dans l’émission « Des Paroles et Des Actes, je commence à comprendre les erreurs qui ont permis que ce massacre ait pu être perpétré si aisément.

Invité spécial de cette émission, notre ministre de l’Intérieur, par ailleurs irréprochable, l’a bien laissé transparaître, c’est l’incompétence des instances européennes qui n’ont pas pris les mesures les plus évidentes après les attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015, qui est en cause, et, celle-ci, il l’a dit lui-même, la raison pour laquelle en tant que Français touché au plus profond de moi-même, et ayant eu de la famille au Bataclan, qui va bien D… Merci, je me permets de faire également état de ma perplexité.

Comment expliquer que les fiches « S » de pays comme par exemple la Belgique, ne soient pas communiquées aux services français dans une Europe sans contrôles aux frontières pour les pays de la zone de Shengen, cette défaillance, elle seule, donne la mesure de l’incompétence de ces députés européens, je ne vais pas m’étendre, d’autres l’ont fait avec brio avant moi, sur toutes les inconséquences de cette Assemblée dans tant de domaines bien répertoriés.

Je suis énervé, ces terroristes se moquent de nous, ils nous narguent, et cela fait encore plus mal, comment ?

Avec toutes les menaces qui planent sur la France en particulier, et sur d’autres pays européens, ces députés à Bruxelles ont-ils permis de jeter aux chiens des peuples confiants, sans défense, cette incompétence, voire cette nonchalance coupable s’apparente à de la non-assistance à personne en danger.

Dans mon article précédent j’ai donné quelques pistes à étudier, comme répertorier tous les acheteurs de cartes téléphoniques par exemple, cela rendrait la tâche un peu plus compliquée c’est sûr, cela obligerait les terroristes à se bouger, et peut-être à se faire davantage remarquer, j’espère que les autorités y pensent, et il n’est jamais trop tard pour bien faire, des centaines de millions de Chinois passent par ce système.

La seule circonstance atténuante que je donnerai aux députés européens, c’est qu’ils n’ont peut-être pas assez de temps pour s’occuper de la sécurité des peuples qu’ils sont sensés protéger, de voter des résolutions sur la quantité d’esu nécessaire dans les chasses d’eau, et surtout last but not least, devoir voter dans l’urgence absolue, une résolution vitale pour les européens : l’étiquetage des produits en provenance des implantations en Israel. Qu’on se le dise…