L’amour rend aveugle, et quand on aime on ne compte pas, ou alors quand on aime on compte, on compte chacune des victimes et de chaque côté. Et peut-être qu’on est un peu aveuglé aussi, aveuglé par la propagande, autant celle des gouvernements que celle des réseaux sociaux.

Aussi, dès les premiers jours d’Operation Protective Edge, la BBC, mettait en garde contre les fausses photos qui circulent depuis « Gaza », comme étant en fait des clichés de Syrie et d’Iraq, recyclés pour leur valeur émotionnelle.

Cela me rappelle les vidéos d’activistes végétariens vous bombardant de photos de carcasses d’animaux et de vidéos d’animaux torturés sous l’intitulé : « Regardez ce que fais MacDonald ! » Ceux qui ont des amis activistes me comprendront. Personne n’aime Macdo, et personne ne veut voir des animaux torturés, enfin presque. Personne n’aime voir des enfants morts, ou souffrants, ou de civils tués. Est-ce que ça justifie de manipuler l’opinion ? Certainement pas.

Permettez-moi de pointer le doigt sur trois absurdités qui sont utilisées pour diaboliser les tactiques utilisées par Israël, glorifier la résistance militaire du Hamas, et mitiger l’impact des opérations telles que Protective Edge.

Absurdité Numéro 1 : Se moquer du fait qu’Israël prévienne les civils des frappes aériennes.

Les réseaux sociaux, le Daily Show et toute la planète au sens large, fait circuler des critiques quant aux méthodes employées par Tsahal pour « prévenir » les civils de frappes aériennes imminentes.

Il est vrai que lâcher un mortier sur une maison pour les prévenir d’un bombardement semble à la fois redondant et horriblement cynique; et recevoir un coup de fil comme quoi votre quartier va être détruit a quelque chose de morbide, cynique et légèrement moqueur.

Autant diront qu’Israël ne devrait pas attaquer tout court. Peut-être, mais ça n’est pas le sujet. Le fait qu’Israël prévienne les civils ne reflète pas de l’humour noir, mais de la conscience du fait que la plupart des victimes potentielles dans les quartiers visés sont bien des civils, et que dans la mesure du possible, les prévenir permet de diminuer le nombre de morts. Et il ne s’agit pas que d’appels téléphoniques, mais de messages radios, et télévisuels également.

Bon après, le roof knocking, il faudrait peut-être trouver quelque chose de moins ahurissant, mais toujours est-il que Tsahal fait un effort pour diminuer le nombre de victimes civiles. Cela parait parfaitement contradictoire avec le nombre de victimes réelles, mais la réalité demeure. Ou pensez-vous que les USA aient prévenus les Serbes quand Belgrade a été bombardé, ou que les Pakistanais reçoivent un email comme quoi une frappe de drone va détruire leur village ?

En tout cas le Hamas ne prévient personne quand il les bombarde, ça c’est absolument certain. Ou peut-être préféreriez-vous qu’Israël ne prévienne pas ? 800 morts en 17 jours ça n’est pas assez comme ça ? Les images de ces gens fuyant dans les rues de Gaza font peine à voir, mais c’est autant de personnes qui ne sont pas mortes, du moins pas ce jour-là…

Absurdité Numéro 2 : Le Hamas tue des soldats, Israël tue des civils.

Israël tue des civils, ça c’est sûr, tout le monde le voit, on ne voit que ça d’ailleurs, et la presse Palestinienne a cité une déclaration de l’IDF comme quoi 240 « combattants ennemis » ont été tués depuis la reprise des hostilités, ce qui confirme les 70% de civils annoncés par les Nations Unies[1], mais de juxtaposer ça avec le fait que le Hamas ait tué des soldats c’est se foutre de la gueule du monde, vous m’excuserez.

Le Hamas tue des soldats parce qu’il y a des soldats israéliens dans Gaza en ce moment, et que ça lui facilite la vie. Mais le Hamas ne fait pas un point d’honneur de ne cibler exclusivement que des soldats par rigueur morale. Le Hamas cible des civils sans discrimination, c’est un fait établi, et vous pouvez remercier Iron Dome pour l’absence de victimes civiles Israéliennes.

Absurdité Numéro 3 : Il n’y a pas que les Palestiniens qui souffrent dans le monde.

Oui c’est vrai, et alors ? A chaque fois qu’Israël est critiqué pour ses actions, j’ai droit à toute la liste des choses horribles qui se passent dans le monde. Oui il y’a eu des morts en Syrie cette semaine aussi, et non je ne m’en fous pas parce que ça n’est pas des Juifs qui les tuent. Et personne d’autre non plus d’ailleurs. Et non, on n’a pas « oublié » la République Démocratique du Congo, la République Centre-Africaine, la Birmanie, le Tibet et j’en passe.

Alors, je suis le premier à dire que les Nations Unies est un forum ou Israël a très peu de traction, et ou les autres abus sont souvent ignorés au profit du conflit Israélo-Palestinien, c’est la réalité des états membres.

Mais, ça ne change rien à ce qui ce passe à Gaza, ça ne change rien au conflit, et de toute manière tous les quelques mois, quelqu’un d’autre me dit exactement l’inverse, a savoir que la presse profite de tout ce qui ce passe dans le monde pour ignorer ce que font vraiment les Israéliens aux Palestiniens, parce que comme chacun sait, la presse est contrôlée par des Sionistes. Bonnet blanc et Blanc bonnet.

Le monde est plein de choses horribles mais il n’y a rien de pire que de cacher ses atrocités derrières celles d’un autre. La paille dans l’œil du voisin et la poutre dans le sien ? Les deux sont des poutres, je vous rassure, ne me parlez pas de ce que je ne critique pas, ou de ce que vous voudriez que je critique, assumez les critiques qui vous sont faites.

Je ne suis pas un fan de ce qui ce passe à Gaza en ce moment, particulièrement parce que cela se passe dans l’absence de dialogue, de négociations ou de progrès dans la résolution du conflit, c’est un ping-pong macabre qui dure depuis 2007 et ne montre aucun signe de s’arrêter, mais il faut faire la part des chose, le Hamas ne sont pas des enfants de cœur, et la compassion ne doit pas être aveugle, ne vous laissez pas aller a glorifier des tueurs par amalgame.

Soutenez les civils Gazaouis qui meurent, ayez un peu de sympathie pour les Israéliens qui subissent les tirs quotidiens du Hamas, vous n’aimeriez pas ça non plus, faites la part des choses, et par pitié arrêtez de bombarder mon newsfeed facebook de débilités. Merci.

 

[1] Ma’an (L’agence de presse basée à Ramallah) n’a pas fourni de lien vers la source citée, si cette déclaration est fausse, cela n’est pas volontaire de ma part.