Quand vont-ils accuser Israël d’être responsable? Je posais la question au lendemain des attentats. La réponse est venue plus vite que prévu.

Le 15 novembre le journal officiel de l’Autorité palestinienne, Al-Hayat Al-Jadida, annonçait que le Mossad était derrière les attentats. Puis Khamenei a accusé les Etats-Unis et Israël d’être les vrais responsables. Bien entendu l’insubmersible Hani Ramadan, frère de Tariq, accuse lui aussi le Mossad. Et dans les réseaux spécialisés, Israël est coupable.

Depuis les attentats du 11 septembre attribués par bien des musulmans à un complot américano-sioniste destiné à stigmatiser l’Islam, Il n’y a probablement pas un événement grave sur la planète dans lequel Israël n’aurait pas été incriminé : tsunami, tremblements de terre, réchauffement climatique, Sida (les Israéliens empoisonnaient les puits ……)

Devant des assertions si stupides, on hausse les épaules. Pas de temps à perdre avec des complotistes. Mais aujourd’hui il y a des centaines de millions de complotistes sur la planète. Comme par hasard, les Juifs, infime pourcentage de la population mondiale, sont mis en cause dans la plupart des complots.

Quelles sont les motivations des terroristes? Chômage, discriminations, frappes militaires, conflit israélo-palestinien, bien sûr (au fait, pourquoi bien sûr?), embrigadement à la mosquée ou sur le web, jeux vidéo, matérialisme individualiste, mauvaises rencontres en prison, vide spirituel, etc…..Rajoutons-en une : ils sont en colère car ils intériorisent des « histoires » qui sont des complots. Beaucoup y croient, quelques-uns décident en plus d’en être les vengeurs. Eux seront les terroristes, les autres, bien plus nombreux, le terreau d’où ils sortent.

L’accusation de complot a façonné le destin des Juifs. Ce n’est pas un épiphénomène.

Le complot que Hitler a agité était le « coup de poignard dans le dos », que les civils (des Juifs, quel hasard….) auraient planté dans une armée allemande qui se voyait encore victorieuse à l’été 1918, mais dont le commandement ne voulait pas assumer la défaite inéluctable…..

Des Juifs qui, selon le Protocole des Sages de Sion, avaient concocté la Première Guerre Mondiale, puis la Deuxième, « légitimant » de la part de l’Allemagne, une « réaction », dont on connait les horribles modalités.

Sur ce narratif efficace, qui déterminait des haines et identifiait l’ennemi, les nazis ont plaqué des pseudo-confirmations raciologiques à vernis scientifique, qui n’auraient pas mobilisé à elles seules, mais qui donnaient aux crimes une validation si solide qu’il n’y a eu aucun repentir.

Chez de jeunes musulmans en colère diffuse, la haine contre les Juifs et leur incarnation Israël, bouc émissaire idéal, se réalimente par les complots fantasmés dont ceux-ci sont accusés, eux-mêmes subsumés dans le grand complot du vol de la terre arabe. Lorsque sur ce terreau commun, elle est ravivée par le caractère sacralisant de versets choisis par un religieux référent (physique ou virtuel), on passe à l’Islamisme radical et son potentiel homicide.

A la base, il n’y a pas forcément la religion, mais la haine, qui s’étend dans nos cités, toutes les informations concordent à ce sujet. Si  quelques centaines de djihadistes sont un brûlot difficile à désamorcer, les dizaines de milliers de jeunes musulmans éprouvant envers les Juifs une haine complotiste « ordinaire » représentent le vrai défi à la pérennité d’une présence juive en France.

La tâche n’est pas simple, mais il en est au moins une modalité indispensable : donner une présentation équilibrée du conflit israélo-palestinien. Il faut faire comprendre à un jeune possédé par la haine envers les «sionistes » que ce  n’est pas là le conflit central du Moyen Orient et qu’il ne correspond pas à la représentation binaire qui en est faite. C’est une façon de lui faire appréhender la complexité du monde. Apprentissage indispensable. Mission impossible?

Dr Richard PRASQUIER

Président du Keren Hayessod