1) Pour les personnes continuant de travailler en France et particulièrement les professions libérales :
Savez-vous qu’il est possible de diminuer le coût de votre acquisition en optimisant votre revenu d’activité. En effet, vous pouvez encapsuler vos revenus professionnels dans une société d’exercice libéral. De fait, le gérant ou président de l’entité décide du niveau de revenus dont il a effectivement besoin. Cela permet de ne plus subir cette fiscalité passive mais d’être acteur et actif dans la structuration de son revenu et de son patrimoine.

2) Il est possible de financer un achat en Israël en utilisant le levier bancaire d’un bien de qualité détenu en France.
A minima, cela vous permettra de constituer l’apport de 50% exigé en Israël pour pouvoir financer un bien à crédit. De plus, il existe actuellement une différence de taux puisqu’en France on finance à moins de 2%.

3) La fiscalité des revenus d’un bien locatif situé en France se monte à 37,2% dont 17,2% de prélèvements sociaux, sans compter la taxe foncière, les divers frais de gestion et sans oublier pour les plus fortunés l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI).
Il existe des investissements immobiliers pérennes qui, nets de tous frais, impôts et taxes, peuvent rapporter entre 4,5 et 6%. Bien évidemment, pour ces revenus étrangers, absence de toute taxation en Israël.

Un bilan patrimonial vous permettra d’optimiser votre situation.