Evoquer, dans une discussion, l’envoyé permanent de France 2 à Jérusalem c’est, dit la rumeur, se reporter au « professionnel du conflit proche-oriental ».

Journaliste depuis plusieurs décennies, auteur de plusieurs livres, tribun infatigable micro à la main, tout quidam désireux de s’informer à ce sujet se doit donc de tenir compte de ses analyses.

Mais pour ceux sachant lire entre les lignes, Charles Enderlin n’est rien d’autre qu’un propagandiste de gauche obsédé par le Premier Ministre israélien et le camp qu’il représente !

Dans un énième article publié sur son blog et intitulé « Mais pourquoi donc, le Hamas arrêterait-il les tirs ? », nombreux sont les poncifs qui le démontrent.

Le premier d’entre eux est basique : « une armée régulière combat une guérilla opérant dans le territoire où la densité de population est la plus élevée au monde ».

La réalité, quant à elle, démontre que Macao, Monaco, Singapour, Hong Kong ou encore Gibraltar sont, dans l’ordre, plus denses que le cliché perpétuellement asséné !

On peut même rajouter à cette petite liste les grandes métropoles tel que Paris !

Une autre banalité du texte est celle d’assurer que « (…) quelque part dans Gaza, Mohammed Deif, (…) ne doit pas être mécontent. Pendant des années, Israël et Benjamin Netanyahu l’ont laissé préparer ses forces à l’affrontement avec Tsahal ».

A bien interpréter ce reproche et pour en éviter d’autres de la part de ce ‘’professionnel’’, il faut donc impérativement qu’Israël et Netanyahou se lancent au plus tôt dans une guerre contre le Hezbollah et ses cent mille missiles pointés sur la population !

« Les lance roquettes sont dispersés un peu partout dans Gaza dans des galeries que l’armée ne parvient pas à repérer ».

On se demande même ce qu’a bombardé Tsahal ces derniers jours et ce qui a entrainé une diminution journalière du nombre de missiles tirés sur la population israélienne ?

« La droite israélienne a toujours préféré conclure des accords militaires avec l’organisation islamiste – cessez le feu, échanges de prisonniers – plutôt que des accords politiques avec l’OLP et l’Autorité autonome. Avec le Hamas, au moins, il n’est pas question de négocier des concessions territoriales ».

A bien y réfléchir, on cherche encore ce qu’à pu signer la gauche avec l’OLP et l’Autorité autonome lorsqu’elle était au pouvoir et les effets bénéfiques en résultant ?

Les « Accords d’Oslo » signés en 1993 ont déclenché les attentats-suicides causant l’assassinat de plusieurs centaines d’israéliens ! Les concessions territoriales proposées à Camp David en 2000 ont mené à l’Intifada d’Al-Aqsa. Quant à celles beaucoup plus généreuses d’Annapolis en 2008 elles virent le refus catégorique de Mahmoud Abbas !

Le retrait unilatéral de la bande de Gaza en 2005 est devenu, pour sa part, LE facteur principal de guerres !

Ces échecs sont-ils dus à la gauche ? Ceux actuels dus à la droite ? Ou tout simplement aux ‘’Palestiniens’’ secondés par leurs frères du monde musulman refusant coûte que coûte que le peuple juif dispose de son état ?

Que nul n’attende une réponse claire et honnête de la part de Charles Enderlin ! Ni les contre-propositions mis sur la table par Arafat ou Abbas car il y en a jamais eu !

La suite de l’article est de la même saveur !

« C’est probablement avec satisfaction que Deif a accueilli la déclaration de Netanyahu au cours d’une conférence de presse le 14 juillet dernier: ‘’ Je pense que le public israélien comprend à présent ce que j’ai toujours dit : Il ne doit pas y avoir une situation dans laquelle nous renoncerions au contrôle de la sécurité sur le territoire à l’ouest du Jourdain’’ ».

Ce qui permet à l’auteur de conclure après, probablement, une intense réflexion : « En d’autres termes, un état palestinien indépendant et souverain ne devrait pas exister en Cisjordanie ».

Selon la conception de gauche, c’est soit un état de « Palestine » ayant la sécurité d’Israël entre ses propres mains soit c’est l’impossibilité de cet état !

Faut-il à tous prix que cet état s’étende sur la vallée du Jourdain, mince bande de terre stratégique empêchant, par exemple, l’import par les sous-sols de missiles iraniens ou syriens ?

Selon quelles lois ? Selon quels accords ?

Seule l’idéologie de gauche et ses sympathisants ont déjà dessiné les frontières de ce nouvel état ! Pour certains, ils ont même accordé le « droit de retour aux réfugiés palestiniens » et, évidemment, la capitale israélienne !

Pour conclure, le journaliste de France 2 assure qu’« Au Caire on accuse des Djihadistes de Gaza de participer aux attaques contre les militaires égyptiens. Mais qui parle de cela dans les médias occidentaux, presque entièrement obnubilés par les bombardements effectués par l’armée israélienne et leurs terribles conséquences humanitaires ».

Il est évident à tous que Charles Enderlin n’y est pour (presque) rien !

A lire autant d’inepties, de réflexions biaisées, d’accusations systématiques chacun s’interrogera sur l’objectif recherché par la quasi des journalistes penchés sur ce conflit ? Y en a-t-il un autre qui interroge autant sur le travail de ceux censés informer ?

Résultat de ce labeur incessant, de cette publicité constamment négative sur Israël, des populations de par le monde éduquées, au fil de l’information, à haïr un état démocratique et un peuple désireux de vivre en paix.

Une haine qui est très loin de s’éteindre !