Le quinze mai dernier deux ‘’palestiniens’’ ont été, paraît-il, tués à Betuniah près de Ramallah lors des manifestations de la nakba. Deux jeunes ‘’assassinés’’, évidemment, par Tsahal selon l’Autorité palestinienne.

« L’armée a immédiatement annoncé que, sur place, les gardes frontières n’avaient tiré que des balles caoutchoutées » nous informe, moqueur, Chartes Enderlin à travers un article intitulé « Les deux morts de Betunia et Al Dura ».

Une dénégation israélienne qui a donc mis à mal les accusations ‘’palestiniennes’’ et permis à l’envoyé permanent de France 2 à Jérusalem le rappel du ‘’ martyre ’’ médiatique injuste qu’il a subi concernant l’affaire Mohamed Al-Dura. Un rappel lui permettant à nouveau la condamnation de l’attitude israélienne relative à ces deux affaires !

Il faut se souvenir écrit-il, « que dans l’affaire Al Dura, jamais les autorités israéliennes n’ont accepté une enquête en bonne et due forme, avec les garanties de professionnalisme et d’indépendance, comme celle qui se déroule ces jours-ci au sujet des deux morts de Betunia ».

A contrario, faut-il croire pour autant que les bonnes fois de celui-ci et de son employeur ont été démontrées ?

– Ont-ils aidé quelque peu à l’autopsie de l’enfant enterré à Gaza ? Le caméraman Talal Abu Rahma a-t-il été envoyé par France 2 pour aider à sortir le corps de la bande de Gaza ?

– Ont-ils poussé à l’expertise ‘’en bonne et due forme et avec les garanties de professionnalisme et d’indépendance’’ des blessures du père en invitant ce dernier à s’y soumettre sans tarder ?

– La chaîne télévisuelle française a-t-elle communiqué les rushes du « meurtre » de l’enfant ?

A ces questions toutes simples une seule réponse s’impose. Non !

Le comique du dernier texte de Charles Enderlin est lorsqu’il affirme : « A Betunia un cameraman de CNN, a filmé les images d’un militaire israélien ouvrant le feu à peu près à cet instant, avec un fusil d’assaut équipé pour tirer des balles caoutchoutées ».

Quel rapport donc avec Nadim Nuwara ce jeune palestinien tué par balle réelle à Betunia ? Comment ce ‘’professionnel’’ arrive t-il à faire le lien entre ces deux affirmations opposées ?

Quoi qu’il en soit, cette information innocente sans appel ce soldat et confirme le communiqué de Tsahal. Ce qui rend risible le ton moqueur du journaliste !

Si de surcroît, l’on ajoute à ce constat que sur les vidéos enregistrées par plusieurs caméras de surveillance d’un magasin voisin on ne trouve aucune trace de sang sur le sol, on ne peut que s’étonner de l’empressement de ce ‘’journaliste’’ à pointer du doigt encore et encore en direction de l’Etat d’Israël  forcément ‘’assassin ‘’ selon les conclusions induites par ses écrits !

Dans un autre de ses textes intitulé « Ne pas diffuser ? » il assure qu’un « rédacteur en chef d’une grande agence de presse m’a dit, récemment : ‘’Il faut faire attention. La montée de l’antisémitisme est sans précédent et il ne faut pas diffuser d’articles ou de sujets trop négatifs sur Israël’’ ».

Outre qu’il s’agit là d’une reconnaissance formelle du fait systématique anti-israélien dans les médias européens et de leur responsabilité directe et collective dans la montée de l’antisémitisme, chacun s’interrogera en conséquence au sujet de son insistance à accuser systématiquement l’Etat d’Israël avant toute enquête ?

A n’en pas douter, à la question qu’il se pose à travers le titre de son article, la seule réponse aidant à la lutte contre l’antisémitisme est l’arrêt de la diffusion d’articles de ce genre. Textes repris goulûment par tous les islamogauchistes prêts à aider leurs ‘’frères palestiniens’’ mais oublieux du triste sort de leurs ‘’frères’’ irakiens, syriens ou libyens.