C’est l’histoire d’un mec… qui dit qu’il a travaillé depuis 2 ans avec 120 chercheurs du monde entier pour monter un projet sur le thème
« Qu’est-ce qu’on peut faire pour le peuple juif dans le monde entier ? ». Mégalo Dov Maïmon ? Mais après tout, pourquoi n’y aurait-il pas encore aujourd’hui un nouveau Moshé Rabbeinou ?

C’est l’histoire d’un mec qui nous invite à venir en Israël pour le fun, pour 6 ou 10 jours (voyage formule Taglit), pour 6 mois (programme d’étude Massa), plus longtemps si on veut.

Mais c’est pas grave si on n’y reste pas, d’autres Juifs viendront eux aussi, même temporairement. Israël serait la base d’un grand judaïsme transnational en mobilité permanente (et l’aéroport Ben Gourion serait comme la plateforme Stargate).

L’important, c’est qu’il y ait toujours une majorité juive sur place, même si ce n’est pas toujours la même population. Au fond, ça ressemble à la théorie du « grand remplacement », mais ici heureusement ce sont les Juifs les remplaçants (de qui au fait ?).

C’est l’histoire d’un mec qui nous parle de Tikoun ‘Olam comme une 614ème mitzva (il oublie celle qu’a déjà proposée le philosophe Emil Fackenheim après la Shoah : survivre)

Donc c’est important selon lui que les Juifs puissent « agir en tant que Juifs pour des causes non juives » (acting Jewishly for non Jewish causes).

Mais c’est quoi au juste « Jewishly » ? Est-ce que ce serait aussi crier dans une manif « Africans Go Home ! », comme l’ont fait récemment des Israéliens aux portes de camps de réfugiés, dans le Sinaï ? Le mec devrait plutôt nous inciter d’abord à un Tikoun Israël, non ?

Agir de manière juive dans (et pour) le pays des Juifs… et ça permettrait de faire d’une pierre deux coups : en agissant pour ces Juifs qui ne se comportent pas en Juifs, ça pourrait avoir des conséquences positives pour les non Juifs !

Enquête sociologique à l’appui, le mec nous dit que les institutions (juives), c’est catastrophique. Il faut encourager les initiatives juives. Finalement, y’a que Limoud qui compte : on se parle tous entre Juifs ! Et ce sont surtout des Juifs « non communautaires » qui fréquenteraient ces beaux rassemblements de 600 personnes.

On va donc pouvoir les ramener au bercail ! Où ça, au fait : dans la communauté pour la redynamiser, ou en Israël ? Et il nous dit en même temps qu’il ne faut pas se replier sur soi mais s’ouvrir aux autres !

Ce mec au fond … c’est un Anar’ de droite. A la manière de beaucoup d’ultra-orthodoxes qui se passeraient volontiers de l’État, il nous dit : pas besoin d’institutions, prenez des initiatives, enrichissez vous (« follow the money », aurait dit Attali, non ce n’est pas un antisémite qui parle). Et aussi : venez prendre votre pied en Israël et repartez si ça vous chante, d’autres viendront faire nombre. La mobilisation générale pour le peuple juif passe par la mobilité généralisée !

C’est l’histoire d’un mec, qui nous assure que le peuple juif n’a jamais été aussi heureux dans le monde, et que c’est pour ça qu’il faut venir tous en Israël : « entrer dans le magasin ». On trouve un travail, une maison, on met les tefilin, et surtout on fait l’armée : c’est le summum de la réalisation de soi ! Heu… le mec, il oublie de dire que c’est à condition de rester en vie, ou pas estropié pour la vie !

Le mec nous dit : on a un Plan Marshall. Vous allez tous venir en Israël, aux frais du contribuable israélien. Que ce soit pour 6 jours ou 6 mois… de toute façon, on va constituer une base de données, on va suivre les gens où ils se trouvent, on contrôle !

Au fait, c’est un « Plan Marshall » ça, comme celui par lequel les Américains nous ont aidés à « reconstruire » la communauté juive après la guerre ? Ce ne serait pas plutôt un « Plan OTS »… vous savez l’Ordre du Temple Solaire, celui qui en 1995 a vanté le paradis à ses adeptes pour mieux les inviter à tous y aller ensemble en sautant le pas de vie à trépas.

Si j’ai bien compris, un sioniste, c’est un Israélien payé par d’autres Israéliens pour aller dire aux Juifs dans le monde : venez chez nous (vous), même si c’est pas pour longtemps, mais venez ! On a besoin de faire nombre, qui que vous soyez, même demi ou quart de Juif, car la Loi du retour est généreuse (ce sont les Israéliens qui paient).

Ce qui est sûr, c’est que ce mec a de la tchatche ! Il sait vendre un Israël tout rose : où on peut faire un shabbat très strict tout en admirant des filles en bikini sur la plage ; où il n’y a aucune guerre où vous pouvez perdre votre mari, votre frère ou votre père ; où il n’y a aucun risque de 3ème Intifada au coin de votre rue ; où les prix ne montent pas et les déjà-pauvres ne s’appauvrissent pas.

Mais il ne serait pas en train de nous bluffer, ce mec là ?