Les seuls acteurs qui m’inquiètent un peu concernant le conflit israélo-palestinien ne sont ni Obama ni tous ces antisémites/antisionistes de par le monde, mais bien tous ces coreligionnaires qui s’organisent en associations, telles JCall pour l’Europe, JStreet pour les Etats-Unis, l’ASA (American Studies Associations) et j’en oublie. Cette dernière milite pour le boycott des universités israéliennes.

Et tant d’autres encore, journalistes israéliens notamment, anciens diplomates israéliens, devenus depuis leur perte de responsabilités de véritables pourfendeurs à l’international de la politique israélienne, surtout quand celle-ci est dirigée par la droite.

Je ne dénie pas bien sûr à tous ces gens-là le droit de critiquer certains aspects de telle ou telle option prise par les dirigeants israéliens, mais ce que je leur reproche grandement c’est leur manque de nuance et leur parti pris irresponsable qui leur fait oublier que les ennemis d’Israël ne manquent pas et n’attendent que cela pour dispenser leur anti-israélisme primaire empreint de mauvaise foi flagrante.

Qu’ils débattent de considérations sociales ou économiques structurelles en Israël, tous ces sujets font débat à juste titre, mais qu’ils laissent les auestions liées à la paix avec les palestiniens à l’écart, surtout quand ils résident à l’étranger.

Le linge sale se lave en famille, pourquoi diable les Juifs ne font-ils pas d’union sacrée sur ce point?

Par exemple, vous ne verrez jamais un diplomate français critiquer la politique française à l’étranger, c’est un principe intangible, certains devraient s’en inspirer.

Je discutais juste après la réélection d’Obama avec un ami américain à Los-Angeles de la politique de celui-ci au Moyen-Orient, de mes doutes concernant ses déclarations dangereuses en rapport avec l’Islam et les chiites notamment.

Grande fut ma surprise de de constater que mon ami non seulement appuyait cette politique mais qu’il finançait celle-ci, comme beaucoup d’autres Juifs americains.

Je crois avoir compris à la suite de mon entretien, que JStreet, association américaine composée de juifs souvent de Gauche aurait fait passer le message à Obama qu’elle ne verrait pas d’un si mauvais œil que ce dernier fasse pression sur Israël et Netanyahu pour le pousser à faire les concessions qui pourraient amener la paix dans la région, oubliant au passage les positions intransigeantes des dirigeants palestiniens.

Obama a rempli son contrat, il a fait pression sur le seul Israël, c’est vrai qu’il n’a pas mis cet Israël en danger, tout le monde s’accorde en effet pour dire que jamais les relations israélo-americaines n’avaient été aussi fortes au plan sécuritaire et militaire que sous le règne d’Obama.

Par contre, ces Juifs américains ne se doutaient pas qu’Obama, par ailleurs, en Iran par exemple, pouvait causer du tort à Israël en prenant le tournant pro-Chiite, une grave erreur, ces Juifs americains sont souvent de bons industriels mais de piètres politiciens, il faudrait qu’ils en prennent conscience et restent à leur place quand il s’agit de politique.

Comme beaucoup d’autres, en croyant bien faire, ces Juifs americains se trompent,  ils sont simplement fatigués de constater que ce conflit dure depuis trop longtemps, naïvement, inconsciemment, ne pouvant faire pression sur la partie palestinienne, seule responsable en fait, ils font ce qu’ils peuvent, s’en prenant aux leurs, c’est tellement plus facile et abordable, contrairement à leur manque d’analyses politiques objectives, ils manquent aussi d’arguments à faire valoir.

Heureusement d’autres coreligionnaires sauvent l’honneur en prenant conscience que vilipender la politique israélienne surtout à l’étranger est doublement préjudiciable.

« Nul n’est prophète en son pays » c’est bien connu

Une fois pour toutes, il faudrait comprendre que venant de Juifs, tout ce qui sera dit de bien sur Israël ne sera pas crédible et souvent passé sous silence, et tout se qui sera dit de mal sur Israël ou sur les dirigeants de ce pays sera répercuté aux quatre coins de la planète.

Toutes ces personnes que je critique doivent assimiler ce fait , nous, citoyens de tout pays, Juifs anonymes, qui sommes simplement sionistes, que ce soit de droite ou de gauche, qui nous donnons beaucoup de mal pour défendre Israël face aux hordes racistes et antisionistes primaires, sommes complètement désarmés quand on nous jette à la figure les déclarations de tel ou tel homme politique, journaliste, intellectuel, écrivain, Juifs de par le monde, ou israéliens engagés et partiaux.

Nous restons sans voix quand par exemple un ancien President de la Knesset vient dire à la télévision qu’Israël ne veut pas la paix, nous sommes en droit d’attendre de leur part un minimum de retenue.

Ce qui se dit en Israël peut avoir des effets dévastateurs, cela ne compte pas pour rien dans le « Israel Bashing » qu’on se le dise.