Les membres du Conseil des Droits de l’Homme ont voté en faveur de la résolution soutenue par la Commission d’enquête sur le conflit de Gaza, qui affirme que le Hamas et Israël avaient « peut-être » commis des crimes de guerre lors de l’opération « Bordure Protectrice » de l’été dernier, incroyable mais vrai, ces fous mettent dos à dos les terroristes du Hamas et Israël, seul état démocratique dans cette région.

Pour mémoire, il faut savoir que seuls les États-Unis ont voté contre, la France, l’Allemagne, l’Angleterre, les Pays-Bas, et l’Union Européenne l’ont votée et soutenue, et que des pays courageux et objectifs tels que l’Inde, le Kenya, l’Ethiopie, le Paraguay voir la Macédoine se sont abstenus.

Je ne suis pas étonné des votes de la France et de l’Angleterre, depuis longtemps (au moins pour la France) ces pays ont vendu leur âme à des pays faisant partie de l’axe maléfique qui soutient entre-autres le terrorisme, posture paradoxale quand on sait qu’ils combattent ce terrorisme par ailleurs, brouillant ainsi les pistes, art dans lequel ils sont passés maîtres.

Par contre que l’Allemagne suive la France alors qu’en d’autres occasions elle s’en est souvent démarquée, voilà qui m’inquiète et m’interroge, comme je vais tenter de l’expliquer plus bas.

Le scénario qui se profilerait serait le suivant : Obama seul, ne fait plus le poids, on s’en est rendu compte après le discours au Congrès US de M. Netanyahu, de plus, les élections américaines approchent et les démocrates qui ne veulent pas passer la main aux républicains, ne le laissent pas faire ce qu’il veut.

Alors Obama, en accord secret (ou tacite mais j’y crois moins) avec Hollande qui n’est en rien tenu par un Congrès qui l’en empêcherait, a donné son accord pour que la France fasse toutes les pressions possibles et imaginables pour obliger Israël à faire des concessions dangereuses s’il le faut à l’ONU et en toutes ses instances (CDH récemment) pour arriver à leur fin, un état Palestinien dans les frontières de1967 avec des rectifications mineures des frontières entre-autre.

Que l’Autorité Palestinienne ne fasse aucune concession sur aucun des points sur lesquels achoppent les négociations, ne leur pose aucun problème, ils rendent Israël de toute façon responsable de la situation actuelle, Obama et Hollande tiennent absolument à obtenir un succès en imposant par la force s’il le faut, un accord dans ce conflit israélo-palestinien, là où tous leurs prédécesseurs se sont cassés le nez, ils veulent avoir ce succès diplomatique par procuration, sur le dos d’Israël… Avant les prochaines élections dans leur pays respectif.

Si Hollande qui se fait fort de réussir à ramener les israéliens et les palestiniens à la table des négociations et d’arracher un accord de paix entre eux sincèrement, s’il pouvait seulement obtenir une seule concession, UNE, pas deux, comme par exemple, que M. Abbas accepte que le futur état soit démilitarisé, je ne parlerai pas encore des réfugiés, du tracé des frontières, de Jérusalem, bref, UNE SEULE CONCESSION D’ABBAS ET DU HAMAS, avant fin 2016, alors j’aurai tout faux, et toutes les analyses que j’ai faites dans ce post et tous les précédents sur ce sujet seraient hors-sujet.

Pour revenir à ce vote de l’Allemagne qui m’interpelle au plus haut point, ce pays n’a jamais mis Israël dans l’embarras, et comme la France seule n’aurait pas eu la force d’obliger l’Allemagne à voter une résolution inique comme celle qu’elle vient d’approuver au CDH, cela me laisse penser que ce sont les USA et Obama à leur tête, qui seuls ont eu cette capacité de faire basculer l’Allemagne dans un combat que mène la France-Palestine depuis longtemps déjà.

Mais ce combat était mené jusque-là sans l’appui américain que je soupçonne désormais, il était vain, stérile et contre-productif, on l’avait bien constaté. La France-Palestine est désormais le véritable fer de lance anti-israélien de cette nouvelle et secrète coalition americano-franco-palestinienne qui se profilerait à l’horizon fin 2016 et, si on n’y prête garde quand la France-Palestine présentera fin 2016 la proposition de reconnaissance par l’ONU pleine et entière de l’état de Palestine, qui sait, Obama et les USA pourraient ne pas faire usage de leur droit de véto, en tout cas, cela risque d’en prendre le chemin, le vote de l’Allemagne en est le signe.

Nous n’allons pas trop tarder à en avoir la preuve, et pour contrer cette sournoise entreprise anti-israélienne, mieux vaut l’appréhender, cela ne sera pas facile, reason why, Israël va avoir sérieusement besoin de tous ses soutiens, et qu’ils se mobilisent, surtout tant que tous ces dirigeants que je dénonce ci-dessus, sont encore aux commandes.