Le simple appel à boycotter des produits israéliens est totalement illégal en France et est aujourd’hui sévèrement puni.

Deux arrêts de la de cassation du 20 octobre ont statué dans ce sens.

Pourtant, bien que l’état d’urgence soit toujours d’actualité à Paris et en France, des manifestations contre « l’occupation israélienne » et « pour le boycott d’Israël » ont eu lieu en plein coeur de Paris, Boulevard Magenta.