Le sport, dans une approche universelle est un concept des idées au service du développement et de la paix. À l’heure où l’Azerbaïdjan se prépare à accueillir un événement historique, les premiers Jeux Européens Bakou 2015, elle fête également ses riches liens avec les jeux olympiques internationaux de l’ère moderne.

Bakou : capitale organisatrice de Jeux européens historiques

Chose étonnante, les premiers Jeux Européens ont leurs racines non pas à Athènes, mais bien à Bakou ce charmant bourg européen typique, où le comité olympique européen (COE) a voté à large majorité pour la création des jeux européens, avec une première édition prévue en 2015 dans la capitale azerbaïdjanaise.

Bakou s’est engagée à prendre une grande responsabilité sous le leadership de M Ilham Aliyev, chef d’État et président du Comité Olympique national d’Azerbaïdjan, pour l’organisation des premiers Jeux Européens. Décision favorablement accueilli par les comités olympiques nationaux(CNO), car l’Europe, était jusque là le seul continent à ne pas avoir ses propres jeux.

Il faut savoir que l’organisation des premiers jeux européens Bakou 2015 va contribuer au mouvement olympique et du sport en Europe. Il s’agit d’une étape historique pour les CNO où les sites de classe mondiale et des infrastructures sont délivrées dans le cadre des premiers jeux européens Bakou 2015 qui permettraient aux meilleurs athlètes de l’Europe de concourir dans des conditions idéales.

Une première édition qui marque avant tout une confiance de la communauté européenne ainsi qu’une certaine reconnaissance de l’Azerbaïdjan, dont la réputation internationale joue un rôle clé dans la prise de cette décision par le COE. Le développement économique rapide et la stabilité sociopolitique durable acquis les neufs dernières années ont permis à Bakou d’être sélectionnée parmi les autres villes européennes, candidats pour les premiers Jeux Européens 2015.

Le gouvernement azerbaïdjanais sous la surveillance de M Ilham Aliyev souhaite transformer le pays en une arène internationale pour faire défiler à la communauté mondiale ses traditions sportives et ses capacités de devenir une ville olympique.

C’est ainsi que Bakou s’est engagé à tout prendre en charge financièrement, que ce soit pour le transport ou l’hébergement des différentes délégations dans le cadre des premiers Jeux Européens à Bakou. Les CNO de l’Europe ont reçu l’assurance que la manifestation n’entraînera pour eux aucun frais supplémentaires, grâce à la proposition concret concrète et généreuse de Bakou.

L’essentiel est qu’il est perçu un avis favorable dans l’opinion publique de la population azerbaïdjanaise pour l’organisation de ces jeux historiques à Bakou, charme européen de l’Orient.

C’est en 2009 que Patrick Hickey, président irlandais du COE, lança cette idée de jeux européens que nous connaissons aujourd’hui. Le feu vert pour Bakou à ces premiers jeux européens a été donné en 2012 à Rome lors de la 41ème assemblée générale du COE réunissant les 49 comités olympiques nationaux de la région.

À l’image des jeux asiatiques ou des jeux panaméricains, cette nouvelle compétition multisports inclus la boxe, la natation et le différent style de dance comme le hip-hop verra s’affronter les meilleurs athlètes du vieux continent.

Le nom de l’Azerbaïdjan sera être écrit dans l’histoire du sport mondial en tant que « premier pays accueillant les Jeux Européens ». L’Azerbaïdjan souhaite envoyer également un message de paix au Monde à travers l’organisation des premiers Jeux Européens à Bakou.

Malgré l’inachèvement du conflit arméno-azerbaïdjanais de Haut Karabakh la participation de l’Arménie aux Jeux Européens Bakou-2015 a été confirmée par le COE. Bakou a garanti toute sécurité des athlètes arméniens participants, cela montre ainsi que l’Azerbaïdjan est une terre de traditions multiculturelles et tolérantes.

M Ilham Aliyev a souligné « Le sport unit les gens du monde. Pendant les Jeux Olympiques toutes les guerres devraient arrêter. Les représentants des différents pays, qui sont en guerre les uns avec les autres, se battent avec dignité, se serrent la main et félicitent le vainqueur lors de la compétition sportive. C’est le sport. C’est le mouvement olympique. C’est une occasion unique dans le monde, qui unit toutes les nations. Nous espérons donc que ces Jeux européens seront aussi les Jeux de l’amitié, de partenariat, et que la victoire sera célébrée par nous tous.

Ilham Aliyev, président de la République d’Azerbaïdjan lors de la cérémonie de la présentation des premiers Jeux Européens Bakou-2015/Davos/ 22 janvier, 2015

La Première Dame, Mme Mehriban Aliyeva est à la direction du Comité d’organisation des premiers Jeux Européens est une révélation dans la mise en œuvre des travaux de préparation de ce grand événement. Il reste 120 jours pour la tenue de ce festival sportif de l’Europe.

La cinquième et dernière réunion de la Commission de Coordination du CEO s’est tenu le 5 février 2015 à Bakou en présence de Mme Mehriban Aliyeva. Lors de cette réunion la Commission de Coordination du COE il a été hautement apprécié l’achèvement des travaux de préparation à court terme des premiers Jeux Européens Bakou-2015.

Azerbaïdjan, une nouvelle destination olympique à découvrir

L’organisation des premiers Jeux Européens doit permettre à l’Azerbaïdjan de se doter d’installations de classe internationale capables d’accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été ou bien d’hiver. Plusieurs milliards d’euros ont ainsi été mobilisés dans la modernisation d’infrastructures du transport, d’hébergement et dans l’aménagement des sites du village des athlètes.

Le plus grand événement sportif de l’histoire de l’Azerbaïdjan, les Jeux européens de Bakou-2015 attirera plus de 6000 athlètes pour représenter 49 pays dans 20 sports en juin 12-28. Les Jeux Européens Bakou-2015 auront lieu dans 21 stades et installations situées à Bakou et dans la ville de Mingachevir.

Le village des athlètes pourra accueillir jusqu’à 7300 personnes. 49 pays seront représentés, dont Israël. Il y aura 600 représentants de Télé-médias étrangers et locaux. Les Jeux Européens seront diffusés en Europe, en Asie, en Afrique, en Amérique du Nord et du Sud et en Australie. Plus de 16 000 demandes de bénévoles ont été reçues pour assister aux Jeux Européens.

L’Azerbaïdjan ne va pas couper le financement de la sphère sportive après les premiers Jeux Européens à Bakou cette année, a déclaré Azad Rahimov, Ministre de la Jeunesse et du Sport. « Un mécanisme spécial a été développé pour le financement du sport dans notre pays, qui ne peut être changé. Le nombre d’événements sportifs augmente chaque année », a-t-il dit.

« Parallèlement à cela, les Jeux Olympiques d’été à Rio de Janeiro auront lieu l’année prochaine. Des cours de formation spéciaux pour les athlètes auront lieu. »

Bakou-2015 est les premiers grands jeux qui se dérouleront en Azerbaïdjan avant un certain nombre d’autres événements sportifs à suivre: L’année prochaine, Bakou accueille le Grand Prix de Formule 1 avec un circuit unique, le long de la vieille ville ainsi que les Jeux olympiques des Échecs. En 2017, l’Azerbaïdjan accueillera les Jeux de la Solidarité islamique, avant trois matchs de groupe et les quarts de finale de l’UEFA Europe League 2020 seront également organisés à Bakou.

La démonstration du plan ambitieux montre que le pays est déterminé à développer le secteur du sport dans un proche avenir.

Stade Olympique de Bakou,  ayant d’une capacité de 68.000 places, 496 .000 m2, ouvert le  février 2015