Ce n’est pas Netanyahu qui a gagné, c’est Israël ! Avec lui, l’avenir sécuritaire d’Israël, nation juive, est assuré. 

Un jour la paix sera signée entre Israël et un État Palestinien, un jour comme disait Aragon « où les gens s’aimeront », mais aujourd’hui les mouvements du monde et les transformations des sociétés sous la poussée d’idéologies extrêmes politiques et religieuses, font que la survie d’Israël reste suspendue ; que négocier et implanter des arabes israéliens dans les structures profondes d’Israël, comme vouloir pour ministre de la Défense, un homme qui fut compagnon de terrorisme d’Arafat, dont on oublie constamment qu’il fut un poseur de bombes et à l’origine de la mort d’innocents civils, est une hérésie dangereuse, ainsi que le fut le cheval de Troie.

De gauche comme de droite tous les Israéliens et tous les Juifs sont sionistes, tous veulent la sécurité d’Israël, mais, certains d’entre eux, plutôt de gauche, sont convaincus qu’il faut pour cela, s’allier à ceux qui ont inventé, produit et soutenu la pieuvre Islamique qui aujourd’hui met en danger le Moyen Orient, mais aussi l’Occident et ses démocraties, ses cultures, ses identités.

Le Qatar et l’Arabie Saoudite entre autres pays, par peur d’être détrônés et engloutis par l’hydre qu’ils ont enfantés, ont formé une coalition, et la Ligue arabe, menée par l’Égypte tente maintenant de protéger leurs intérêts ; des intérêts qui se juxtaposent à ceux du monde international, et évidemment à ceux d’Israël, le terrorisme islamique étant une pieuvre à mille têtes jamais coupées, mais, faut-il pour cette guerre planétaire, indispensable et nécessaire, qu’Israël compose autant avec ses institutions ?

La gauche israélienne veut la paix, une paix dans laquelle les identités des uns et des autres, en Israël, n’existeraient plus au bénéfice d’une seule qui serait Israélienne. C’est un beau rêve pour un monde aux hommes parfaits et sans appétence de pouvoir. Mais hélas, c’est sans compter avec l’Homme tel qu’il est. C’est sans se souvenir de l’Histoire de l’humanité et de ce qui a présidé à ses drames, aux nôtres trop souvent.

Beaucoup de réflexions sont à avoir autour de la sécurité d’Israël, des choix qui seront comme toujours guidés par l’humain et la philosophie universelle que porte la Torah. Nos valeurs. Celles qui font qu’aujourd’hui Israël est debout, face au reste du monde.

Son destin sans doute d’être ce phare allumé, pour que l’Arche d’Alliance ne soit plus que d’éclat. Un exemple aussi et peut-être la seule vraie résistance, face aux compromis internationaux et aux dérives conspiratrices des uns et des autres. Des consensus sans honneur, desquels Israël se dégage, prouvant si c’était nécessaire, que David est toujours là, bien présent et toujours sans peur contre Goliath. Contre tous les Goliath de la terre !

Am Israël Hai !