Depuis l’été dernier, il semble que la majorité des Juifs aient reconnu que l’antisémitisme est un problème réel.

Au début, nous pensions que seuls les musulmans étaient antisémites. Ensuite, nous avons réalisé que les Européens aussi sont généralement peu enclins à notre égard.

Peu de temps après, nous avons constaté que les campus américains affichaient une attitude antisémite. Nous avons finalement découvert que c’est un sentiment que le monde entier partage.

En 2011, bien avant que la majorité d’entre nous ait compris que c’était une fois de plus un problème, Sarah Silverman, très franche, a dit tout simplement : « S’il y a une chose que nous devrions réaliser, c’est [que] en général, le monde déteste les juifs. »

Maintenant que nous l’avons tous compris, nous traitons ce problème comme un divertissement, comme si c’était un événement sportif. Nous gardons les scores, les statistiques, nous suivons les tendances, et nous calculons les chances …

Si vous recherchez l’expression exacte pour dire que “L’antisémitisme atteint des records élevés”, vous obtiendrez des centaines (!) de résultats glanés au cours des cinq dernières années seulement. Donc, soit nous sommes mauvais en maths, ou bien les records d’antisémitisme sont brisés toutes les deux semaines.

Et pourtant, il est tout à fait naturel de garder le score. “Alors, Jill, » lui crie son mari Alex, alors qu’elle est complètement absorbée devant sa tablette PC, « as-tu lu à propos de la montée de l’antisémitisme au [choisir un endroit]? Elle a grimpé  de  XX.X pour cent depuis la même époque l’an dernier, et elle devrait continuer à augmenter maintenant que la tension dans la bande de Gaza recommence à monter.

Le Times affirme que c’est un pic plus raide que dans la pré-Seconde Guerre mondiale en Allemagne.”  “Vraiment, » dit Jill, clairement indifférente, « n’oublie pas de ramener Danni de sa pratique à 6 heures ce soir, OK?”

J’aime le sport. J’avais l’habitude d’en faire beaucoup quand j’étais plus jeune. Mais nous sommes tellement habitués à penser à tout comme si c’était du sport ou du divertissement que nous traitons par inadvertance cette question comme un autre type de sport. Même ceux qui cherchent à lutter contre l’antisémitisme le traitent comme une compétition où c’est nous contre eux, le bien contre le mal, ils apportent leur argent, nous apportons notre argent et nous verrons lequel gagne.

Laissez tomber. La majorité du monde hait les Juifs. Gaspiller des millions de dollars pour essayer de prouver que vous n’êtes pas aussi mauvais qu’ils le pensent ne fonctionnera pas, car ils sont déjà convaincus que vous êtes corrompus.

Ce qui va fonctionner, c’est d’utiliser l’ultime arme apocalyptique juive, ou panacée, selon votre point de vue dans ce conflit. Chaque fois que les goyim nous menacent, le truc qui fonctionne toujours en notre faveur (quand on se souvient de l’appliquer), c’est de rester ensemble. Lorsque nous restons ensemble, d’une manière ou d’une autre, nous sortons indemnes.

Ce n’est pas un hasard. Depuis l’époque d’Abraham, en passant par Moïse et sa part de “Tempêtes du désert”, jusqu’aux guerres de l’ère moderne d’Israël, lorsque nous étions ensemble, nous avons réussi, parce que l’unité est l’essence même de notre peuple. Nous avons inventé la devise “Aime ton prochain comme toi-même”, et nous avons conçu que « ce que tu hais, ne le fais pas à ton prochain. » Lorsque nous pratiquons ces principes, nous devenons une lumière pour les nations, un modèle du rôle qu’ils attendent que nous remplissions.

Le but même de leur haine est de nous obliger à nous unir, parce que nous ne le ferons pas dans d’autres circonstances. Et quand nous nous unissons, ils peuvent s’unir aussi. Si nous ne faisons pas le premier pas, ils ne seront pas en mesure de le faire, tout en sachant que tout le monde a besoin d’union aujourd’hui.

Ils attendent que nous nous unissions entre nous et montrions au monde comment le faire. Pourquoi est-ce si difficile? Nos egos humains sont tellement hors de proportion que nous ne pouvons les surmonter. La seule exception sont les juifs. Au pied du mont Sinaï, nous nous sommes unis comme un seul homme dans un seul cœur, et, ce faisant, nous sommes devenus une nation. Pendant quelque temps, au cours de notre histoire, nous avons réussi à surmonter nos egos et à pratiquer le précepte  d’« aimer son prochain comme soi-même ».

Maintenant, nous pratiquons le contraire. Il est dit que le Temple a été détruit à cause de la haine sans cause, la haine pour l’amour de la haine. Quand nous sommes fragmentés, un malfaiteur surgit. Mais il ne vient que pour nous « rappeler » de nous unir.

Si nous regardons l’histoire, il est facile de voir que plus les nations nous haïssent, plus nous nous unissons. C’est presque comme un réflexe. Mais c’est aussi une indication que la raison pour laquelle ils nous haïssent est de nous forcer à nous unir. Si nous nous unissons, ils s’uniront aussi, et mettront fin à la guerre. Mais si nous ne nous unissons pas, ils resteront séparés et vont nous en blâmer. Ils ne le verbaliseront pas; ils vont tout simplement dire: “Vous êtes la cause de toutes les guerres et des problèmes dans le monde.” Il nous faut comprendre que notre désunion est l’entrave à leur unité, et donc la cause de toutes leurs guerres.

En bref, je pense que l’approche proactive que nous devons prendre est d’établir notre unité, afin de servir d’exemple d’unité au monde. Nous ne devons pas leur apprendre à s’unir; ils sauront comment le faire quand ils le verront. Nous avons juste besoin de travailler à notre unité, ensemble, comme un seul être, afin d’apporter la paix au monde. Pas pour nous, mais pour le monde.