Il est regrettable que l’assassinat le 12 janvier dernier du doyen du Conseil municipal de la ville de Créteil (Val-de-Marne), Alain Ghozland, membre connu de l’importante communauté juive de cette ville n’ait pas été suffisamment commenté dans les médias télévisuels qui recueillent le plus d’audience.

Deux jeunes suspects d’origine nord-africaine ont été identifiés par leur ADN et arrêtés.

Officiellement leur motivation antisémite ou uniquement crapuleuse n’est pas encore déterminée, toutefois une grande partie de la communauté juive de France qui est socialement modeste contrairement à ce qui ressort des préjugés, doit cohabiter avec une population mal intégrée dans la société française.

En raison de l’échec de la politique française d’intégration une partie de cette population est une source de délinquance.

Que ce soit pour des raisons directement antisémites ou uniquement crapuleuses il s’agit là encore d’un évènement qui peut amener la communauté juive à se demander s’il est prudent de rester en France.